RTFlash

Blackrock Neurotech va commercialiser son interface cerveau-machine

La société américaine Blackrock Neurotech, basée à Salt Lake City (Utah) a conçu une plate-forme d’interface cerveau-machine (ICM) pour « restaurer la fonction de communication chez les patients atteints de handicaps causés par la sclérose latérale amyotrophique, la paralysie et d’autres lésions de la moelle épinière ». Les patients seraient donc capables de « créer du texte, simplement en s’imaginant qu’ils tapent ou écrivent à la main ».

Plus précisément, la plate-forme ICM est composée d’un implant, d’une électronique miniaturisée, de logiciels et de décodeurs. Lorsqu’une personne réfléchit, les électrodes implantées dans le cerveau envoient des signaux à l’aide de cinq décodeurs à des logiciels d’apprentissage automatique. Les algorithmes se chargent ensuite de reconnaître et de traduire « les symboles, le clavier virtuel et les mouvements d’écriture manuscrite des schémas de pensée en texte communicable ». Blackrock Neurotech affirme par ailleurs que sa technologie permettra aux patients de contrôler une chaise, un véhicule ou encore un bras robotique.

La plate-forme ICM de Blackrock Neurotech disposerait de taux de saisie de texte pensée plus rapide et d’une précision plus élevée par rapport à d’autres ICM grâce aux décodeurs sous licence de l’Université Stanford. « Les études de Stanford ont démontré une restauration remarquable de la fonction de communication, jusqu’à dix fois plus rapide que les autres options de décodage de communication ICM. L’objectif final est de permettre des fonctions de communication comparables à celles d’une personne valide », a indiqué la société. Grâce aux décodeurs, les vitesses de frappe iraient jusqu’à 90 caractères par minute, avec une précision de 94 %. Ce chiffre passerait à 99 % avec le travail de correction automatique. Blackrock Neurotech prévoit de commercialiser sa technologie en 2022. « Nous espérons que cet appareil n’est que le premier de nombreux progrès pour aider les patients à retrouver leur indépendance et à surmonter les limites posées par leur handicap ». L’entreprise va également la proposer à la communauté des neurosciences pour la recherche.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Forbes

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top