RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Les bases génétiques de la schizophrénie mieux cernées

Des chercheurs anglais dirigés par Andrew Pocklington (Université de Cardiff) ont analysé les données génétiques de 11 355 patients atteints de schizophrénie et de 16 416 personnes saines. En particulier, les chercheurs ont examiné certaines mutations bien spécifiques, dans lesquelles de longues séquences d’ADN sont soit dupliquées, soit effacées. Cette vaste étude, inédite par son ampleur, a montré que la schizophrénie est notamment causée par la perturbation d’un subtil équilibre chimique, régissant l'activation et l'inhibition des neurones. Cette perturbation contribuerait fortement à l’apparition des troubles associés à la schizophrénie.

Selon ces travaux, les perturbations dans l’équilibre chimique régissant le fonctionnement des neurones résulteraient d’un grand nombre de mutations, dont l’effet conjugué aurait pour conséquence de perturber la production des neurotransmetteurs, ces messagers chimiques qui régissent l’activation et l’inhibition des neurones. Certaines mutations seraient plus particulièrement impliquées dans l’apparition de la schizophrénie, comme celles affectant la production de GABA et de glutamate.

Commentant ces résultats, le Docteur Polckington a déclaré "Nous avons maintenant ce que nous espérions, à savoir une pièce importante du puzzle qui va nous aider à développer un modèle cohérent de cette pathologie complexe, tout en nous aidant à exclure certaines pistes alternatives".

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Neuron

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top