RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Avons-nous une boussole dans notre cerveau ?

Pour mieux comprendre les récentes migrations de loups en Europe, des chercheurs allemands et tchèques ont émis l'hypothèse que ces animaux pouvaient détecter le champ magnétique terrestre et donc s'orienter... Comme il n'était pas possible de vérifier cette hypothèse avec des loups, peu collaboratifs en laboratoire, ces chercheurs ont demandé à 70 propriétaires de chiens de races et d'âges différents de noter l'orientation de leur animal pendant leurs petits et leur gros besoins (et en toute liberté !). Les chercheurs ont montré que sur les milliers de mesures ainsi réalisées, ces chères bêtes s'orientent préférentiellement selon l'axe Nord-Sud, lorsque le champ magnétique terrestre est stable.

De surcroît, ils tendent à éviter l'axe Est-Ouest. Il est possible que les chiens (aussi bien les mâles que les femelles d'ailleurs !) préfèrent cette orientation pour des raisons de confort, mais les auteurs proposent qu'ils pourraient ainsi recalibrer leur "GPS interne" par rapport aux informations visuelles qu'ils perçoivent de leur environnement. Un peu comme nous avons besoin de nous arrêter pour regarder la carte lors de nos promenades en montagne...

Les chiens et les loups ne sont pas les seuls à percevoir le champ magnétique terrestre. On sait depuis quelques années que les rats-taupes, qui passent leur vie sous terre, possèdent aussi cette faculté indispensable quand les repères visuels sont obscurs.

Plus récemment, la question a été examinée en laboratoire chez des souris (qui s'adaptent très bien à la vie en laboratoire, elles !). Lorsque les interférences extérieures sont atténuées, les souris s'orientent beaucoup mieux dans un labyrinthe si celui-ci est orienté dans l'axe du champ magnétique terrestre. Plusieurs mécanismes sont actuellement étudiés pour comprendre comment certains mammifères peuvent percevoir le champ magnétique terrestre (nanoparticules de magnétite, photoréaction "magnétosensible" dans la rétine) et il semble que selon leur habitat et leur mode de vie, ces mécanismes soient différents. Reste à savoir si certains humains ont pu conserver cette capacité à percevoir le Nord et de façon plus générale les champs magnétiques de faible amplitude ?

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

ESG

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • La solitude modifie le fonctionnement du cerveau

    La solitude modifie le fonctionnement du cerveau

    Une équipe de recherche américaine, dirigée par le neuroscientifique Vibol Heng et ses collègues de l’Université Thomas Jefferson de Philadelphie, a réalisé sur des souris une étude qui montre les ...

  • Contrôler des neurones clés avec de la lumière

    Contrôler des neurones clés avec de la lumière

    Des recherches menées à l'Université de l'Arizona montrent qu'il est possible d'utiliser une nouvelle génération d’implant cérébral, sans fil et sans pile, pour délivrer une lumière permettant de ...

  • Un nouveau type de démence identifié

    Un nouveau type de démence identifié

    Pourquoi certaines personnes perdent la mémoire, alors que d'autres perdent le langage ou changent de personnalité ? Pourquoi certains développent-ils une démence à un certain âge, tandis que ...

Recommander cet article :

back-to-top