RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Autisme : l'âge du diagnostic dépend des symptômes spécifiques

Selon une étude réalisée par des chercheurs de l'université de Wisconsin-Madison, l'âge à partir duquel un enfant atteint d'autisme est diagnostiqué est corrélé au type de symptômes comportementaux. Comme le souligne l'auteur de l'étude, Matthew Maenner, "Le diagnostic précoce est très important dans la bonne prise en charge de l'autisme. Plus tôt nous pouvons déceler des troubles autistiques chez un enfant, plus la prise en charge médico-psychologique pourra être efficace".

Cette étude constate que, sur le terrain, à peine la moitié des enfants souffrant de troubles autistiques sont détectés avant l'âge de cinq ans. L'une des raisons principales qui explique la difficulté d'un dépistage précoce de cette affection est l'extrême diversité des symptômes qui caractérisent cette pathologie.

Selon la classification américaine officielle des troubles psychiatriques, l'ensemble des troubles du spectre autistique regrouperait en effet plus de 600 syndromes différents.

Dans ce travail, les chercheurs ont analysé les dossiers de 2 757 enfants de 8 ans et ont ainsi établi des associations significatives entre la présence de douze caractéristiques comportementales et l'âge de ces enfants au moment du diagnostic. Dans la population étudiée, l'âge médian au moment du diagnostic d'autisme était de 8,2 ans pour les enfants présentant seulement sept des facteurs répertoriés. Mais cet âge médian tombe à 3,8 ans pour les enfants présentant l'ensemble des 12 symptômes.

L'étude montre également que la fréquence de manifestations de certains symptômes spécifiques constitue un facteur important dans l'établissement d'un diagnostic précoce. Par exemple, les enfants souffrant de déficiences dans la communication non verbale ou de comportements répétitifs peuvent être diagnostiqués à un plus jeune âge. En revanche, les enfants souffrant d’un déficit du langage seront en moyenne diagnostiqués de manière plus tardive.

Ces résultats suggèrent que les enfants présentant moins de caractéristiques comportementales ou dont l'autisme se caractérise par des symptômes généralement identifiés à des âges plus avancés, posent plus de problèmes pour l'établissement d'un diagnostic précoce.

Ces travaux montrent également que l'amélioration du dépistage de l'autisme pourrait permettre non seulement de détecter précocement les enfants présentant des troubles autistiques mais pourrait également identifier les personnes beaucoup plus âgées n'étant pas considérées comme autistes, alors qu'elles présentent les symptômes de cette pathologie.

Selon les dernières statistiques des services de santé américains, le pourcentage d'enfants autistes n'a cessé d'augmenter au cours de ces dernières décennies et il serait passé d'un enfant sur 110 à un enfant sur 88 au cours des cinq dernières années. Plus d'un million d'enfants et d'adolescents américains seraient aujourd'hui touchés par cette pathologie.

Article rédigé par Elisa Tabord pour RT Flash

Eurekalert

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top