RTFlash

Augmentation alarmante des concentrations de CO2 dans l'atmosphère

Les concentrations de CO2 dans l'atmosphère, à l'origine du changement climatique, augmentent actuellement à un rythme "alarmant", a averti vendredi le plus haut responsable de l'ONU pour le changement climatique, Joke Waller-Hunter. "Elles ont atteint 379 parties par million (ppm) en mars à Mauna Loa (sur l'île américaine de Hawaï dans le Pacifique, ndlr), un record, bien au-dessus du niveau pré-industriel de 280 ppm", a annoncé Mme Waller-Hunter. "Elles ont augmenté de 3 ppm en un an, soit bien plus que le rythme annuel de 1,8 ppm enregistré dans la dernière décennie". Mme Waller-Hunter s'adressait aux délégués de 150 pays, réunis depuis mardi à Bonn (ouest de l'Allemagne) pour une conférence sur les énergies renouvelables. Elle a fait cette annonce pour souligner "l'urgence" de combattre le changement climatique, estimant que les énergies renouvelables "pouvaient et même devaient jouer un rôle-clé" dans ce combat parce ces filières ne rejettent "pas ou presque pas" de CO2 (gaz carbonique) dans l'atmosphère, le principal gaz à effet de serre. Les énergies renouvelables actuellement exploitées à l'échelle mondiale, qui représentent 14% de la consommation mondiale d'énergie, "épargnent déjà à l'atmosphère le rejet de plus de trois milliards de tonnes de CO2 par an", a-t-elle relevé. Mais les efforts pour déployer ces nouvelles technologies énergétiques doivent être accélérées, a-t-elle expliqué. "Plus nous développons les énergies renouvelables, plus grandes sont les chances que les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère soient stabilisées plus tôt et à un niveau plus bas", a-t-elle martelé. Le CO2, comme tous les grands gaz à effet de serre, a une durée de vie longue dans l'atmosphère. Les scientifiques estiment que même si aucune tonne de CO2 n'était plus rejetée aujourd'hui dans l'atmosphère, le climat continuerait de se réchauffer pendant des décennies du fait des concentrations accumulées depuis l'ère industrielle. Les rejets de CO2 viennent des activités humaines, transports, chauffage et industrie notamment. Mme Waller-Hunter est secrétaire exécutive de la Convention climat de l'ONU, le premier accord sur le dossier (1992) que le protocole de Kyoto sur la réduction des gaz à effet de serre a complété en 1997. ONU : http://www.un.org/News/fr-press/docs/2003/ENVDEV730.doc.htm

ONU : http://unfccc.int/press/stat2004/jwh040604.pdf Excellente synthèse illustrée (format Acrobat)

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top