RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un "assassin moléculaire"

Des chercheurs australiens ont indiqué qu'ils espéraient être bientôt en mesure de pratiquer des essais sur l'homme d'un nouveau type de médicament, agissant comme "un assassin moléculaire" des gènes pathogènes. Des chercheurs de l'Université de la Nouvelle-Galles du Sud, à Sydney, ont déclaré que ce médicament avait le potentiel de traiter toute une série de maladies dont le cancer, les maladies cardiaques ou inflammatoires comme l'arthrite ou les affections oculaires.

Le professeur Levon Khachigian a qualifié le médicament Dz13 de révolutionnaire, précisant qu'il avait été élaboré à partir d'ADN et d'ARN. Il a été conçu pour cibler et détruire les gènes, qui provoquent des maladies. L'ARN est une étape intermédiaire entre l'ADN et la protéine. "Notre assassin constitue une nouvelle catégorie potentielle de médicaments. Il agit comme une arme qui traque et détruit les gènes défaillants", a-t-il expliqué.

L'un des atouts de ce médicament est qu'il pourrait être utilisé à un stade très précoce du développement des maladies et concerner plusieurs types d'affections, a-t-il ajouté. Les chercheurs espèrent pouvoir commencer les essais humains en début d'année prochaine, les cancers de la peau faisant l'objet sans doute des premières expérimentations.

Le professeur Khachigian a indiqué que l'efficacité de ce médicament comportait encore de nombreuses inconnues, malgré des résultats encourageants sur les animaux. Ces travaux font l'objet d'une publication dans le journal américain Nature Biotechnology de juillet.

UNSW

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top