RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Les antibiotiques, élixir de jouvence ?

Des chercheurs suisses de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont montré qu'il était possible d'augmenter sensiblement l'espérance de vie des vers Caenorhabditis elegans en leur administrant un cocktail d'antibiotiques.

Ce traitement insolite a permis une augmentation de la durée de vie de ces vers de plus de 50 %. Comme le souligne Johan Auwerx, qui dirige ces recherches, "les vers ainsi traités ont non seulement vécu beaucoup plus longtemps mais étaient en meilleure forme".

Ce  résultat s'appuie sur la découverte par ces chercheurs d'un nouveau mécanisme impliqué dans le vieillissement et se déroulant dans les mitochondries, des unités intracellulaires chargées de fournir son énergie à la cellule.

Ces scientifiques ont d'abord réussi à élucider chez la souris un mécanisme génétique, impliquant trois gènes du chromosome2 qui semblent commander le processus du vieillissement. En diminuant l'expression de ces gènes, les chercheurs sont parvenus à augmenter de huit mois la durée de vie moyenne des souris, soit un gain de vie d'environ 20 %.

Cette équipe a pu actionner les mêmes mécanismes génétiques chez les vers en leur administrant des antibiotiques et leur durée de vie est alors passée de 20 à 30 jours. Selon ces travaux, la diminution de la concentration d'une protéine (la MRP) entraînerait dans les mitochondries une réaction biochimique provoquant cette augmentation de la durée de vie.

Reste cependant à confirmer par d'autres études que les effets du vieillissement peuvent être également ralentis chez l'homme avec ce type de traitement à base d'antibiotiques.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Nature

EPFL

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top