RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Accident vasculaire cérébral : traitement par le froid ?

Devant un accident vasculaire cérébral, le traitement vise plusieurs objectifs, le principal étant de limiter l'extension de la lésion cérébrale et de favoriser une récupération avec le moins de séquelles neurologiques. Le froid semble être un allié de poids pour atteindre ce but. De nombreuses études ont déjà envisagé l'hypothermie comme moyen thérapeutique dans la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux. Le principe de l'hypothermie est simple : il s'agit de baisser la température corporelle du patient , ce qui limite la destruction des cellules qui sont situées aux alentours de la lésion. Les études démontrent que le recours à l'hypothermie permet d'obtenir des résultats plus que satisfaisants : dans une étude menée aux Etats-Unis, 10 patients présentant un AVC ont été placés en hypothermie : la moitié d'entre eux a récupéré presque entièrement, sans séquelles neurologiques. Un groupe témoin de 9 patients a été constitué : un seul de ces patients a présenté une récupération satisfaisante de ses capacités. Si le principe de l'hypothermie est séduisant et les premiers résultats des études menées semblent prometteurs, la difficulté reste dans la technique d'application. En effet, comment abaisser la tempérture corporelle du patient ? Il n'y a pas de consensus à ce sujet. Les américains ont utilisé un protocole qui semble lourd : ils ont baissé la température cutanée du patient de 9 degrés pendant 48 heures. Pour cela, il faut que le patient soit inconscient, parfaitement immobile et qu'il soit mis sous respirateur artificiel. Une méthode plus facile et plus rapide consiste à refroidir le patient de l'intérieur, grâce à l'utilisation de cathéters réfrigérants introduits dans la veine cave. L'hypothermie semble être un moyen thérapeutique très prometteur dans la prise en charge des AVC. Les données actuellement disponibles sont insuffisantes : des études complémentaires sont nécessaires et de nombreux projets sont en cours.

Csanté : http://www.csante.com/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top