RTFlash

Vivant

Reproduire un vaisseau sanguin sur puce pour combattre le cancer

Une équipe de recherche franco-japonaise, associant des chercheurs de l’Institut des sciences industrielles de l’université de Tokyo, du CNRS et de l’Inserm, a réussi à créer un vaisseau sanguin dans un bloc de collagène, intégré à un système microfluidique. S'inscrivant dans le cadre d'un ambitieux projet franco-japonais dédié au développement de microsystèmes électromécaniques pour la recherche contre le cancer, ce dispositif a déjà permis de vérifier l’effet de deux médicaments anti-angiogéniques utilisés en clinique.

Pour pouvoir se développer, les tumeurs puisent leurs nutriments dans le sang des patients, et doivent donc pouvoir générer un processus d'angiogenèse, c’est-à-dire la formation des vaisseaux sanguins. Un nombre croissant de nouveaux traitements anticancéreux ciblent ce phénomène pour bloquer la croissance des tumeurs ; c'est pourquoi ces chercheurs ont conçu un vaisseau sanguin sur puce pour tester de nouvelles molécules actives contre ce phénomène.

Ce dispositif se présente sous la forme d’un bloc de collagène de quelques millimètres de côté. Celui-ci est traversé par un minuscule tunnel qui reçoit des cellules endothéliales. Ces dernières peuvent s'y développer et former ainsi un vaisseau sanguin. L’ajout de facteurs de croissance des cellules endothéliales vasculaires déclenche l’angiogenèse qui, puisque la puce se place facilement sous un microscope, est observable à volonté.

Grâce à ce système microfluidique, les chercheurs ont pu confirmer l'efficacité thérapeutique de deux molécules anti-angiogéniques déjà utilisées contre certains cancers, le sorafenib et le sunitinib. Ce dispositif permet en outre de mesurer les changements de la perméabilité des vaisseaux sanguins et offre un environnement reproductible pour les expérimentations en laboratoire.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

EBioMedicine

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top