RTFlash

Vivant

Notre cerveau associe musique et couleurs

Des chercheurs américains de l'Université de Californie, à Berkeley, ont montré, grâce à une étude réalisée sur 100 volontaires, que le cerveau humain associait les mélodies écoutées à des couleurs et que ce lien variait en fonction de l'état émotionnel provoqué par la musique écoutée.

Cette étude montre notamment que le Concerto pour flûte de Mozart est majoritairement associé à des jaunes et des oranges. En revanche, le célèbre Requiem de Mozart, musique grave et sombre, est associé à des teintes de bleu et de gris.

Comme le souligne Stéphan Palmer qui a dirigé cette étude, "de manière surprenante, ces résultats sont sensiblement les mêmes malgré les différences individuelles et culturelles. Nos recherches montrent le rôle déterminant des émotions dans la façon dont notre cerveau combine les sons et les couleurs".

Ce travail montre une corrélation très nette entre les musiques enjouées, perçues comme joyeuses, en tonalité majeure, et des couleurs "chaudes", comme l'orange, le jaune et le rouge. A contrario, les musiques plus lentes, perçues comme plus triste et écrites en tonalité mineure sont associées par le cerveau à des couleurs sombres qui vont du gris au vert, en passant par le bleu.

L'étude souligne que "dans 95 % des cas, il est possible de prévoir si les participants à l'expérience choisiront des couleurs claires ou sombres en fonction du type de musique qu'ils ont écoutée".

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

PNAS

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • La semaine du Cerveau

    La semaine du Cerveau

    Une semaine pour découvrir le fonctionnement de notre cerveau et les progrès faits par la Recherche en Neurosciences.  La 19e édition de la Semaine du cerveau aura ...

  • La consommation précoce de cannabis altère le développement du cerveau

    La consommation précoce de cannabis altère le développement du cerveau

    Les fumeurs réguliers de cannabis qui ont moins de 16 ans risquent des altérations spécifiques de leur cerveau, selon des chercheurs du  Center for BrainHealth de l’Université du Texas, à Dallas. ...

  • Le premier atlas sémantique du cerveau

    Le premier atlas sémantique du cerveau

    Des chercheurs américains ont réussi la prouesse d'établir un altlas du cerveau d'une précision sans précédent qui  cartographie la façon dont le cerveau représente le sens de la langue parlée, mot ...

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top