RTFlash

La gravité du cancer de la vessie est directement liée à l'intoxication tabagique

Des chercheurs de l'Université de Miami et de l'Université de Californie du Sud viennent de montrer que le tabagisme est non seulement le premier facteur de risque pour le cancer de la vessie mais détermine aussi le degré de gravité de ce cancer. Les plus gros fumeurs présentent ainsi un plus grand risque de décès par ce cancer.

Pour mesurer les effets de consommation quantitative de tabac sur la progression du cancer de la vessie, les chercheurs américains ont analysé, chez 212 malades, les tumeurs de la vessie en prenant en compte la durée et l'intensité du tabagisme chez chacun de ces patients.

Les chercheurs ont alors pu constater que les cancers de la vessie dont souffrent les plus gros fumeurs conduisent à un taux de mortalité plus élevé. Ces travaux montrent donc qu'il existe un lien de causalité progressive très net entre l'intensité du tabagisme, d'une part, et la gravité de la maladie ainsi que le risque de décès, d'autre part.

Ces recherches ont également permis de repérer neuf protéines qui constituent des marqueurs moléculaires spécifiques pouvant indiquer le pronostic du cancer de la vessie. Cette découverte fondamentale est importante car elle ouvre la voie à une prise en charge personnalisée des traitements pour ce type de cancer.

Sachant en effet que le nombre des modifications constatées sur l'ensemble de ces protéines spécifiques est plus important, pour le pronostic, que la présence de modifications sur une seule de ces protéines, les chercheurs recommandent de proposer d'emblée aux malades qui présentent au moins 6 de ces marqueurs un traitement mieux adapté au profil moléculaire de leur tumeur, c'est-à-dire plus agressif.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Eurekalert

Wiley

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top