RTFlash

Matière

Des éoliennes plus efficaces grâce à la supraconduction

Dans le cadre du projet européen SUPRAPOWER, qui vient de débuter, des scientifiques et des industriels se sont associés pour développer une éolienne efficace, fiable, compacte, fonctionnant à l'aide d'un générateur supraconducteur.

L'Institut de physique technique (ITEP), qui fait partie de l'Institut de Karlsruhe (KIT, Bade-Wurtemberg), travaille sur la mise au point d'un nouveau cryostat rotatif qui doit refroidir les bobines supraconductrices utilisées à -253°C, soit 20 K. Cette température très basse est nécessaire au bon fonctionnement du générateur supraconducteur.

Dans la perspective du fort développement de l'éolien marin, cette technologie supraconductrice devrait permettre l'installation de machines d'une puissance de 10 MW (contre 7 au maximum aujourd'hui), sans augmentation de poids et de taille. Chacune de ces éoliennes pourra fournir de l'électricité pour plus de 10 000 foyers.

Autre avantage : ces éoliennes seront moins coûteuses à installer et à entretenir car ce nouveau type de générateur supraconducteur utilise cent fois moins de terres rares qu'un générateur à aimant permanent, la technique actuelle.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

KIT

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Des ballons sous-marins qui stockent l'énergie

    Des ballons sous-marins qui stockent l'énergie

    Les installations éoliennes et solaires assurent une part de plus en plus conséquente de la production mondiale d'électricité. Toutefois, malgré les excellents résultats de ces dispositifs, nous ...

  • L'Italie devient championne du monde de l'énergie solaire photovoltaique

    L'Italie devient championne du monde de l'énergie solaire photovoltaique

    Notre voisin italien est devenu le premier pays au monde pour l’utilisation de l’énergie solaire photovoltaïque qui couvre désormais 8 % de ses besoins énergétiques, d’après le dernier rapport de ...

  • Une batterie en papier origami

    Une batterie en papier origami

    Le professeur Seokheun Choi, chercheur à l'Université Binghamton de l'Etat de New-York, est parvenu à appliquer la technique japonaise de l'origami à la conception d'une  batterie microbienne en ...

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top