RTFlash

Dis-moi comment tu communiques, je te dirai quelle est ton éthique !

Des chercheurs canadiens de l'université de Winnipeg ont essayé d'établir des liens entre les modes de communication préférés des étudiants et leur système de valeurs personnel.

Ces scientifiques ont réalisé une étude qui a analysé pendant trois ans les habitudes et les usages de communication de plus de 2000 étudiants et a croisé ces données avec leur style de vie et leurs objectifs socioprofessionnels.

Selon ces travaux, les étudiants qui utilisent le plus le texto comme mode de communication (Plus de 100 messages par jour) ont des préoccupations éthiques et morales sensiblement moins importantes que ceux recourant le moins à ce type d'échange (Moins de 50 échanges par jour).

L'étude a également montré que plus les étudiants étaient gros utilisateurs de textos, plus ils avaient tendance à considérer que la richesse et la réussite étaient plus importantes que la moralité et la spiritualité.

Ces travaux confirmeraient donc l’hypothèse que Nicholas Carr avait développée en 2009 dans son essai retentissant et controversé « Le véritable impact d'Internet sur notre cerveau », dans lequel il expliquait que l'utilisation exclusive des outils numériques pouvait conduire à une "surcharge cognitive" et à une réflexion fragmentée et superficielle.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Université de Winnipeg

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Les jeunes de notre société évoluent de plus en plus vers un mode de communication virtuel et dématérialisé.

    A se couper de tout contact émotionnel et physique que les autres pourraient nous apporter, une partie du cerveau n'est plus nourrie et c'est un appauvrissement de la vie relationnelle..., il n'y a plus de place pour les sentiments empathiques et tout ce qui fait la qualité des liens sociaux.

    Que faut-il conseiller aux jeunes si nous voulons que la société évolue vers un monde plus chaleureux et solidaire ?

  • Poster un nouveau commentaire

back-to-top