RTFlash

Dis-moi comment tu communiques, je te dirai quelle est ton éthique !

Des chercheurs canadiens de l'université de Winnipeg ont essayé d'établir des liens entre les modes de communication préférés des étudiants et leur système de valeurs personnel.

Ces scientifiques ont réalisé une étude qui a analysé pendant trois ans les habitudes et les usages de communication de plus de 2000 étudiants et a croisé ces données avec leur style de vie et leurs objectifs socioprofessionnels.

Selon ces travaux, les étudiants qui utilisent le plus le texto comme mode de communication (Plus de 100 messages par jour) ont des préoccupations éthiques et morales sensiblement moins importantes que ceux recourant le moins à ce type d'échange (Moins de 50 échanges par jour).

L'étude a également montré que plus les étudiants étaient gros utilisateurs de textos, plus ils avaient tendance à considérer que la richesse et la réussite étaient plus importantes que la moralité et la spiritualité.

Ces travaux confirmeraient donc l’hypothèse que Nicholas Carr avait développée en 2009 dans son essai retentissant et controversé « Le véritable impact d'Internet sur notre cerveau », dans lequel il expliquait que l'utilisation exclusive des outils numériques pouvait conduire à une "surcharge cognitive" et à une réflexion fragmentée et superficielle.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Université de Winnipeg

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

    • Les jeunes de notre société évoluent de plus en plus vers un mode de communication virtuel et dématérialisé.

      A se couper de tout contact émotionnel et physique que les autres pourraient nous apporter, une partie du cerveau n'est plus nourrie et c'est un appauvrissement de la vie relationnelle..., il n'y a plus de place pour les sentiments empathiques et tout ce qui fait la qualité des liens sociaux.

      Que faut-il conseiller aux jeunes si nous voulons que la société évolue vers un monde plus chaleureux et solidaire ?

    • J.T.

      30/05/2016

      Je conseillerais le "lien à l'âme" comprise comme la sagesse expérimentale cosmique cumulée de toutes les expériences universelles (dit aussi "ajusteur de pensées") qui n'intervient que sur demande en respectant totalement notre libre arbitre. C'est un lien atemporel interactif.

      C'est du moins ce que j'ai expérimenté avec succès depuis plus de trois décennies, demandant de l'aide face à des situations personnelles et familiales très difficiles. Et cette aide fût là à temps, autant que mes désirs d'apprendre avec plus de sagesse évolutive augmentaient...

      Il est bon de comprendre qu'une organisation multidimensionnelle libre et respectueuse autant que bienveillante semble exister en des dimensions qui nous sont invisibles.

      La gestion cosmique serait intentionnelle et non livrée au dit "hasard" et aux superstitions "traditionnelles figées" qui semblent ne plaire qu'à ceux qui s'en servent pour manipuler volontiers les autres.

    • Si l'on stipule (et vérifie pour soi...) que la conscience est bien naturellement cosmique et quantique, donc UN LIEN universel réel..., le tout connecté sur le plan de La Physique complète, fondamentalement élargie (pas anticipée "limitée")..., alors le fait "d'entendre des voix intérieures" (comme le stipule une émission d'Arte sur la schizophrénie..., minoritaire dans ces phénomènes...), nous devrions plus souhaiter TOUS AVOIR CETTE GUIDANCE issue des hautes sphères et dimensions les plus expérimentées et sages..., en comprenant que la vie de notre esprit ne s'arrête pas à la "mort", et que ces outils de communications actuels ne sont pas les plus efficaces prévus... au plan cosmique !§!.

      Donc de libérer toutes nos peurs qui empoisonnent tant notre société et notre planète étouffées par trop de technologies tentaculaires prétendues "libératrices" mais n'engendrant depuis toujours que des conflits... (bien avant l'existence de l'Oracle de Delphes ou autres manifestations interdimensionnelles).

      Où et sur quoi portons-nous chaque ATTENTION / INTENTION D'ÊTRE, pour se libérer des obsessions "courantes" que la société, excessivement marchande et manipulatrice..., nous tend comme "les seules possibles".

      Vaste question de fond qui implique tout l'avenir de la Conscience planétaire pour des millénaires (sauf si à la refuser de l'a traiter à fond et de nous presser de jouer les inconscients prêts à s'auto-détruire - comme pour les jeunes noceurs de week-end...) !

      Ce qui compte n'est pas de trouver une prétendue "l'âme soeur", ni le "bond... parte-nerfs", mais bien dans un contexte de planète à croyances prétendues "difficiles" et "lourdes", de faire une petite différence plus paisible et confiante que la conscience globale finira par copier de mieux en mieux !!!

    • Poster un nouveau commentaire

    back-to-top