RTFlash

Vivant

Le zinc pourrait prévenir les symptômes d'infection respiratoire

Selon une méta-analyse anglo-australienne, reprenant 28 études regroupant 5 448 participants, un supplément de zinc pourrait aider à prévenir les symptômes des infections des voies respiratoires, tels que la toux, la congestion et les maux de gorge, et à réduire la durée des pathologies les plus courantes affectant le voies respiratoires. Les infections des voies respiratoires, telles que le rhume, la grippe, la sinusite, la pneumonie et le COVID-19, ont un impact important sur les services de santé et l'économie.

Cette méta-analyse montre que les formulations de zinc les plus couramment utilisées étaient les comprimés, des sprays nasaux et des gels contenant soit de l'acétate de zinc, soit des sels de gluconate. Les doses variaient considérablement, selon que le zinc était utilisé pour la prévention ou le traitement. L'analyse a montré que, par rapport au placebo, le zinc, administré en comprimés ou en spray nasal, prévenait 5 infections des voies respiratoires  sur 100.

Le zinc semble également en mesure de réduire le risque de développer des symptômes plus graves, tels que la fièvre et les syndromes grippaux. En moyenne, les symptômes ont disparu 2 jours plus tôt avec l'utilisation d'un spray de zinc ou d'une formulation liquide prise sous la langue (sublinguale). Au cours de la première semaine de la maladie, les participants qui utilisaient du zinc en spray sublingual ou nasal avaient presque deux fois plus de chances de récupérer que ceux qui utilisaient un placebo.

L'étude montre que les effets secondaires, y compris les nausées et l'irritation de la bouche et du nez, augmentaient de 40 % chez les personnes utilisant du zinc, mais aucun effet secondaire grave n'a été signalé dans les 25 essais qui ont été passés en revue. Cependant, par rapport au placebo, le zinc n'a pas réduit le risque de développer une infection ou des symptômes de rhume après une infection par le rhinovirus humain, et il n'y a pas eu de différence dans la durée de la maladie entre ceux qui utilisaient des suppléments de zinc et ceux qui n'en utilisaient pas.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Eurekalert

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Un vaccin expérimental…contre les effets de l'âge

    Un vaccin expérimental…contre les effets de l'âge

    Sera-t-il possible un jour de retarder les effets délétères de l'âge par un vaccin ? Oui, si l'on en croit les travaux publiés par l'équipe du professeur Toru Minamino, de l’Université Juntendo. Ces ...

  • Comment la vie est arrivée sur Terre

    Comment la vie est arrivée sur Terre

    Des chercheurs allemands de l'Institut Max Planck (Iéna) ont découvert un nouvel indice dans la recherche de l’origine de la vie en montrant que des peptides peuvent se former sur la poussière dans ...

  • Cancer du pancréas : bloquer l’activité du gène KRAS…

    Cancer du pancréas : bloquer l’activité du gène KRAS…

    L’adénocarcinome pancréatique est l’une des tumeurs solides les plus agressives et mortelles, avec un taux de survie à 5 ans inférieur à 10 %. Un des facteurs qui contribuent à ce sombre pronostic ...

Recommander cet article :

back-to-top