RTFlash

Vivant

La vitamine D pourrait réduire les risques pour certains cancers

Selon une vaste étude épidémiologique japonaise réalisée par le Centre de recherche sur la santé publique de Tokyo, le fait d'avoir un taux élevé de vitamine D pourrait protéger contre la survenue de certains types de cancer. Dans ce travail, les chercheurs ont suivi 33.736 individus âgés de 40 à 69 ans pendant 16 ans.

Sur la période, les auteurs de l'étude se sont concentrés sur l'évaluation du taux de Vitamine D de ces individus tout en prenant en compte les autres facteurs de risque du cancer tels que l'âge, le poids (IMC), l'activité physique, le tabagisme, la consommation d'alcool et l'alimentation.

Les résultats les plus probants concernent le cancer du foie avec un risque abaissé de 30 à 50 % surtout chez les hommes, selon l'étude. En revanche, aucune association n'a été trouvée pour le cancer du poumon ou le cancer de la prostate, rapporte l'étude. L'effet protecteur de la vitamine D pourrait agir jusqu'à un certain seuil mais n'aurait pas d'avantages supplémentaires au-delà d'un certain niveau, suggèrent les auteurs de l'étude.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

BMJ

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top