RTFlash

Vivant

Un virus serait responsable de l'apparition du diabète de type 1

En France, 10 % des diabétiques sont touchés par un diabète de type 1. Chez ces patients, une production insuffisante d’insuline entraîne une élévation prolongée de la concentration de glucose dans le sang. « Le diabète de type 1 (DT1) est causé par le dysfonctionnement de lymphocytes T (des cellules du système immunitaire) qui se mettent à identifier les cellules ß du pancréas comme des cellules étrangères à l’organisme du patient, et à les éliminer », détaille l'Inserm.

L'origine du diabète de type 1 a longtemps été incertaine mais une nouvelle étude apporte un éclairage possible sur la maladie. A Paris, des médecins de l’hôpital Cochin ont découvert une origine possible de la maladie. Alors, qui est le coupable ? Selon cette nouvelle étude, c'est le virus nommé coxsackie B qui est à l'origine d'une infection chez l'enfant responsable d'un syndrome grippal. « Les infections par des entérovirus tels que les virus Coxsackie B (CVB) sont des déclencheurs suspectés du diabète de type 1. Les principales caractéristiques pertinentes pour cette hypothèse sont la capacité du virus à infecter les cellules β pancréatiques, leur forte prévalence (> 95 % de la population est séropositive à au moins un des six sérotypes CVB) et sa forte incidence chez les nourrissons et les jeunes enfants, ainsi que leur oro- transmission fécale », détaillent les auteurs dans cette étude internationale.

« L'infection par le virus Coxsackie B (CVB) des cellules β pancréatiques est associée à l'auto-immunité des cellules β et au diabète de type 1. Nous avons étudié comment le CVB affecte les cellules β humaines et les réponses des lymphocytes T anti-CVB », rapportent les auteurs de l'étude. Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont constaté que ce virus était capable d'attaquer les cellules du pancréas. Pas de panique, un enfant qui contracte ce virus ne deviendra pas automatiquement diabétique. Cette découverte permet de mettre en lumière le mécanisme lié à l'apparition du diabète du type 1. Et peut-être l'espoir prochain de voir apparaître un vaccin contre le diabète ».

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Science

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Détruire les tumeurs du sein par le froid

    Détruire les tumeurs du sein par le froid

    Traiter le cancer du sein par le froid, c’est ce que propose une nouvelle étude du Memorial Sloan Kettering Cancer Center de New York présentée lors du congrès annuel de la Society of Interventional ...

  • Des mini-organes créés à partir de cellules du liquide amniotique

    Des mini-organes créés à partir de cellules du liquide amniotique

    Une équipe composée de chercheurs de la KU Leuven, l'UZ Leuven, l'University College de Londres et du Great Ormon Street Hospital for Children, ont pu créer des “mini-organes”, appelés organoïdes, à ...

  • Vers une thérapie efficace contre le glaucome

    Vers une thérapie efficace contre le glaucome

    « La destruction des cellules ganglionnaires rétiniennes est le point final commun à de nombreuses neuropathies optiques, conduisant finalement à une perte irréversible de la vision », ont indiqué ...

Recommander cet article :

back-to-top