RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Vers des éoliennes marines de 10 MW

Blade Dynamics, une entreprise américaine spécialisée dans la construction d'éoliennes, a développé une technologie qui permet d'augmenter sensiblement la taille des pales d'éoliennes.

Cette société a réalisé un prototype de pales de 49 mètres de long et travaille à la fabrication d'un nouveau type de pales de 100 mètres de long, soit 25 mètres de plus que les plus longues pales actuelles. De telles pales équiperaient des éoliennes marines géantes de 250 mètres de haut, soit 80 mètres de plus que le plus haut monument de Washington, qui culmine à 169 mètres !

Les vents marins sont à la fois plus forts et plus réguliers mais la construction d'un parc éolien en mer coûte trois fois plus cher qu'un parc de puissance similaire sur terre car il faut prendre en compte le coût du transport de ces machines par bateau et, bien, sûr le coût d'installation et d'entretien en milieu agressif. Il est donc nécessaire de réduire le nombre de machines pour diminuer les coûts d'installation et de maintenance sur mer.

Mais, jusqu'à présent, la construction d'éoliennes marines géantes se heurtait au coût de fabrication des pales. Grâce à l'emploi combiné de nouveaux matériaux composites, fibres de verre et de carbone notamment, il devient maintenant possible de fabriquer des pales très longues sans accroître le poids et le coût de fabrication. Siemens, par exemple, produit des pales de 75 mètres de long et Vestas travaille sur une pale de 80 mètres qui sera disponible l'année prochaine.

Blade Dynamics a, pour sa part, mis au point un procédé qui lui permet de construire des pales de 100 mètres de long entièrement en fibre de carbone. La fibre de carbone est certes plus coûteuse que la fibre de verre mais le gain en légèreté et en puissance finale compense ce surcoût. Ces pales plus légères permettent également de concevoir de nouvelles éoliennes qui ont des composants plus légers et moins coûteux. On peut par exemple utiliser un rotor de seulement 15 tonnes, au lieu de 24 tonnes et réduire également le poids des fondations.

Au final, ces avancées techniques vont permettre l'arrivée d'une nouvelle génération d'éoliennes marines d'une puissance de 10 mégawatts contre six au maximum actuellement. Chacune de ces machines devrait pouvoir produire en moyenne assez d'électricité pour alimenter 12 000 foyers.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

MIT Technology Review

Blade Dynamics

Blade Dynamics

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top