RTFlash

Très haut débit : le Gouvernement passe la vitesse supérieure

Christine Lagarde et Hervé Novelli ont présenté, le 13 février, les mesures du plan "très haut débit" qui seront débattues au Parlement au printemps. Le déploiement de la fibre optique sur notre territoire constitue l'équivalent du déploiement des lignes téléphoniques dans les années soixante : il s'agit de bâtir de nouveaux réseaux pour permettre le développement des moyens modernes de communication.

Précâblage des immeubles neufs obligatoire, mise en place d'un label "Multimédia" qui qualifierait les habitations prêtes pour la fibre, création d'un droit "à la fibre optique" pour le consommateur, mutualisation du câblage intérieur, convention propriétaires/opérateurs : telles sont les cinq mesures avancées par le comité de pilotage du "très haut débit" qui réunissait le Gouvernement et les acteurs de la fibre optique. Les infrastructures très haut débit représentent un enjeu majeur pour la croissance et la création de futurs emplois. Dès lors, le but du Gouvernement est de créer les meilleures conditions de leur déploiement.

Comment Bercy compte-t-il s'y prendre ? Par une reduction des coûts d'installation ; l'amélioration de l'équipement des logements ; l'incitation au déploiement de réseaux dans les zones d'activité ; la mutualisation du génie civil par une meilleure coordination des travaux sur la voie publique ; le renforcement de la recherche-développement.

PM

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top