RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

"Transports 2050": un plan ambitieux pour accroître la mobilité et réduire les émissions liées aux transports

La Commission européenne a adopté le 28 mars 2011 une statégie globale («Transports 2050») visant à mettre en place un système de transport compétitif qui favorisera la mobilité, éliminera les principaux obstacles qui subsistent dans des domaines clés et alimentera la croissance et l'emploi. Par ailleurs, ces propositions réduiront considérablement la dépendance de l'Europe à l'égard des importations de pétrole et feront baisser de 60 % ses émissions de carbone liées aux transports d'ici à 2050.

Pour y parvenir, l'Europe devra transformer son système de transport actuel. Les principaux objectifs à atteindre d'ici à 2050 sont les suivants :

- Supprimer les véhicules à carburant traditionnel dans les villes ;

- Porter à 40 % la part des carburants durables à faible teneur en carbone dans l'aviation et réduire d'au moins 40 % les émissions dues au transport maritime ;

- Faire en sorte que 50 % du transport routier de passagers et de fret sur moyenne distance s'effectue par voir férrée et par voie navigable ;

- Obtenir, grâce à ces mesures notamment, une réduction de 60 % des émissions liées aux transports d'ici le milieu du siècle ;

- D'ici à 2050, la majeure partie du transport de passagers sur moyenne distance (plus de 300 km) devrait s'effectuer par le train ;

- Une partie du transport routier de fret sur plus de 300 km devrait se reporter sur d'autres modes de transport (tels que le train ou le bateau), à hauteur de 30 % d'ici à 2030 et au-delà de 50 % d'ici à 2050 ;

- L'UE prévoit de se doter d'ici à 2030 d'un réseau de base parfaitement fonctionnel et d'envergure européenne qui permette de passer de façon optimale d'un mode de transport à l'autre («réseau de base RTE-T»), afin d'obtenir d'ici à 2050 un réseau de haute qualité et de grande capacité et d'assurer la prestation des services d'information qui s'y rattachent ;

- L'UE prévoit aussi de mettre en place d'ici à 2020 le cadre nécessaire à un système européen d'information, de gestion et de paiement pour le transport multimodal, tant pour les passagers que pour le fret ;

- Il s'agit enfin de progresser vers la pleine application des principes de «l'utilisateur payeur» et du «pollueur payeur» et d'impliquer le secteur privé, afin d'éliminer les distorsions, de générer des recettes et d'assurer le financement de futurs investissements dans les transports ;

- Il est prévu de réduire de moitié le nombre de véhicules de transport urbain fonctionnant aux carburants classiques d'ici à 2030, et de les faire progressivement disparaître des villes d'ici à 2050 ; l'essentiel du transport urbain de marcahndises dans les grands centres urbains devrait se faire sans émission de CO2 d'ici à 2030.

l'UE souhaite également se rapprocher de l'objectif «zéro décès» dans les transports routiers d'ici à 2050 ; dans cette perspective, elle s'est donné pour but de réduire de moitié le nombre d'accidents mortels sur les routes d'ici à 2020 ; plus généralement, elle s'attachera à montrer la voie au niveau mondial en matière de sûreté et de sécurité des transports, aussi bien aériens et ferroviaires que maritimes.

European Commission

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top