RTFlash

Michelin invente le pneu increvable

Le pneu qui s’auto répare est une réponse concrète aux attentes des usagers : sûr, économique et symbole de la volonté d’optimiser la matière dans la mesure où un pneu changé moins souvent est un pneu qui fait plus de kilomètres et qui a donc une longévité kilométrique accrue. Ces pneus pour véhicules de tourisme Michelin peuvent rouler sur des clous sans perdre un seul gramme de pression. Ils disposent en leur intérieur d’un composé de gomme inédit, capable de boucher instantanément un trou qui serait occasionné sur la bande de roulement. Ils conservent aussi toutes les qualités qui font la signature des pneus Michelin, comme la sécurité, la longévité kilométrique et la faible consommation de carburant. Michelin donne corps à un bénéfice clé sans affecter les autres caractéristiques du pneu. Il illustre concrètement ce qu’est la stratégie de l’équilibre des performances des pneus Michelin.

L’utilisation d’une nouvelle gomme, se présentant sous la forme d’un matériau stable, lui permet de ne pas « s’écouler » dans le bas du pneu, comme cela pourrait se produire par exemple après un long stationnement. Il n’y a donc aucune vibration due à l’emploi de cette gomme. La solution Michelin n’induit aucune altération des autres performances, notamment en ce qui concerne la résistance au roulement qui influence la consommation de carburant. Sur les routes européennes, le risque de crevaison survient en moyenne tous les 75 000 km, quand il se produit tous les 3 000 sur les réseaux de certains pays d’Asie du sud-est. On mesure d’emblée la pertinence que représente pareille innovation.

Ce nouveau pneu qui s’auto répare est une opportunité incroyable pour le marché des pays émergents. Lorsque l’on connaît le développement fulgurant du marché chinois en matière de parc automobile, cette innovation constitue donc une réponse aux attentes des populations qui accèdent à la mobilité. Ces nouveaux pneus apporteront une tranquillité inégalée à son utilisateur. Quel automobiliste n’a jamais été angoissé à l’idée de crever et de devoir changer son pneu dans des circonstances désagréables ou périlleuses ? Michelin, par l’intermédiaire du pneu qui s’auto répare, prend en compte les aspirations de ses clients et leur procurera une sérénité inédite puisque l’usager ne se rend même pas compte que son pneu a été percé !

D’un point de vue environnemental, les avantages sont doubles. Tout d’abord, ils permettent de diminuer les remplacements dus aux crevaisons. Ce seront donc autant de pneus en moins à fabriquer pour effectuer un kilométrage donné. Ensuite, la suppression de la roue de secours permet d’obtenir un gain de place mais aussi et surtout une réduction de masse non négligeable. Le cric et le dispositif d’accueil de la roue disparaissent également. La voiture gagne ainsi près de 30 kilos environ, ce qui correspond ainsi à un gain de volume de 80 litres. Indéniablement, l’économie de carburant, qui en résulte, correspond à la préoccupation de la part de Michelin de respecter l’environnement. En milieu urbain, ce sont près de 1,9 g de CO2 par kilomètre qui ne sont pas rejetés. Ce nouveau pneu, dont la commercialisation constituera une première technologique sans précédant, dispose de 15 brevets, témoignant du travail accompli par les techniciens du Groupe.

Audi-passion

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top