RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Transmission de chromosome artificiel sur plusieurs générations de souris

Une souris peut réellement transmettre un chromosome artificiel à trois générations de descendants sans dommage apparent pour les animaux, selon des travaux canadiens. Les travaux de l'équipe de Deborah Co, de la firme de biotechnologie Chromos Molecular Systems (Burnaby, Colombie Britannique), attestent cette réussite d'une transmission de chromosome artificiel pour la première fois sur trois générations de souris. Ils font l'objet d'une publication dans le mensuel spécialisé Chromosome Research, indique l'hebdomadaire. Le chromosome artificiel, formé d'un matériel génétique (ADN) "neutre", permet d'introduire un gène déclenchant la fabrication de protéines thérapeutiques. La quantité de protéines bénéfiques produites augmente avec le nombre de copies du gène introduites dans les chromosomes artificiels. Ces derniers n'interfèrent pas avec les chromosomes naturels de l'individu, selon ces travaux. Chromos, qui met en vente des actions sur le marché canadien, n'a pas pu commenté ses recherches, selon New Scientist. Selon des documents publics, elle prévoit notamment d'utiliser des animaux génétiquement modifiés qui produiront de précieuses protéines dans leur lait. Chromos teste à présent avec l'université d'Amsterdam des chromosomes artificiels pour apporter une protéine susceptible de soulager les symptômes d'une maladie rhumatismale inflammatoire fréquente, la polyarthrite rhumatoïde, qui affecte environ 1% de la population adulte américaine, soit 2,1 millions de personnes, près de 400.000 personnes en France et plus d'un million en Europe. Les chercheurs injectent dans les articulations de rats des cellules porteuses du chromosome artificiel. En cas de résultats positifs, des essais pourraient être faits chez l'homme.

New Scientist :

http://www.newscientist.com/news/news_224633.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top