RTFlash

Vivant

La torsion mécanique de l’ADN aide l’ARN à se fixer aux promoteurs bactériens

Dans la cellule bactérienne, l’ADN est fortement compacté (d’un facteur 1000) par des protéines et par la présence de torsions mécaniques induisant un surenroulement (supercoiling). Ce dernier varie selon les conditions physiologiques et joue un rôle régulateur important dans les fonctions du génome, suivant des mécanismes moléculaires encore peu élucidés. En particulier, le surenroulement et la transcription en ARN sont fortement couplés, mais du fait que ce couplage intervient à différentes étapes, sa complexité rend difficile l’établissement de modèles prédictifs comparables à ceux impliquant les facteurs de transcription.

Dans cette étude, les scientifiques proposent un modèle quantitatif, basé sur les propriétés mécaniques connues de l’ADN et essentiellement sans paramètre ajustable, prédisant un effet régulateur du surenroulement sur la fixation de l’ARN Polymérase sur le promoteur (ses éléments -35 et -10) lors de l’étape initiale de la transcription (la formation du complexe fermé).

Cette régulation dépend de façon subtile de distance physique (spacer) entre ces éléments. Dans le modèle proposé, cette distance est liée à l’angle de torsion entre les deux éléments fixés par l’ARN polymérase en raison de l’hélicité de l’ADN. Le niveau de surenroulement module l’angle et engendre plusieurs types de promoteurs, les "plus courts" étant favorisés par le relâchement du chromosome, tandis que les "longs" sont favorisés par un état fortement surenroulé.

Le modèle proposé est un des rares exemples d’effets mécaniques simples, basés sur les propriétés fondamentales connues de l’ADN (structure et flexibilité), permettant des prédictions quantitatives pour un processus d’intérêt biologique (la régulation transcriptionnelle en réponse à des changements environnementaux). Ces prédictions sont validées d’une part par des études de transcription in vitro et in vivo impliquant des promoteurs présentant des spacers de taille variable et d’autre part grâce à une analyse théorique rigoureuse pour séparer l’effet étudié d’autres effets complexes du surenroulement de l’ADN.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

CNRS

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • L'avenir de la vaccination appartient au patch…

    L'avenir de la vaccination appartient au patch…

    Une étude australienne, dirigée par le Docteur David Muller et réalisée sur des souris, vient de donner des résultats prometteurs sur une possible vaccination anti-Covid par patch, et non plus par ...

  • Le stockage sur ADN franchit une nouvelle étape

    Le stockage sur ADN franchit une nouvelle étape

    Le volume de données numériques produit dans le monde été multiplié par plus de trente au cours de la dernière décennie, passant de 2 zettaoctets en 2010 à 64 zettaoctets en 2020, et il devrait ...

  •  Des lymphocytes modifiés pour réparer le cœur

    Des lymphocytes modifiés pour réparer le cœur

    Après s’être attaquée au cancer, l’immunothérapie élargit son champ d’action et vise aussi les maladies cardiovasculaires, notamment l’insuffisance cardiaque. Dans cette maladie, l’activation ...

Recommander cet article :

back-to-top