RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Une technique d'imagerie en 3D, debout, à très faible taux d'irradiation !

Les techniques d'imagerie sont certes nombreuses, mais pas exemptes d'inconvénients. Les radios standard ne fournissent que des images en deux dimensions, tout comme l'IRM ou l'échographie de base. Le scanner permet certes d'obtenir des images en 3D. Mais il expose à une irradiation plus importante, sans oublier que le patient est toujours en position couchée. Ainsi est-il impossible de procéder à des explorations dans sa position la plus fonctionnelle. Enfin, ces méthodes ne donnent que des images de segments du corps, et pas de celui-ci en entier.

Le nouveau système développé par Biospace med a un papa de renom, le prix Nobel de physique Georges Charpak. EOS, c'est lui ! En moins de 20 secondes, le corps est balayé, Puis en quelques minutes, vient l'image en 3 D. Les clichés obtenus sont de qualité, alors même que la dose d'exposition est divisée par un facteur de 4 à 20. L'obtention simultanée de clichés de face et profil permet aussi un gain de temps, avec la certitude d'une posture identique pour les deux clichés.

« Il s'agit d'une technique révolutionnaire » s'enflamme le Pr Jean-Pierre Pruvo, chef du service de neuroradiologie au CHRU de Lille. « EOS doit être intégré à nos plateaux techniques. Malgré le coût de l'appareil 600 000 euros n.d.l.r. - cela permettra de faire des économies en diminuant la durée des examens, et donc en augmentant leur nombre. »

DS

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top