RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le superordinateur Watson, auxiliaire médical indispensable contre le cancer

Le géant informatique américain IBM a annoncé un partenariat avec 14 cliniques et instituts américains spécialisés dans le traitement du cancer, qui vont utiliser son super-ordinateur Watson pour accélérer des analyses d’ADN et déterminer des soins personnalisés pour leurs patients. Quand on utilise la médecine génomique pour traiter le cancer, "on prend un morceau de la tumeur et on en fait alors le séquençage génétique", souligne Norman Sharpless, directeur du Lineberger Comprehensive Cancer Center de l’Université de Caroline du Nord, qui participe au programme.

Mais comment faire pour pouvoir, ensuite, pour tirer toutes les informations utiles de cette masse de données en déterminant notamment  les mutations vraiment importantes pour un patient particulier ? C'est justement là que Watson devient indispensable : alors que des médecins passeraient des semaines à étudier chaque mutation et la littérature scientifique existante, Watson est en effet capable d’arriver à des conclusions en quelques minutes. Grâce à Watson, s'ouvre donc l'ère de la généralisation des traitements "sur mesure" pour chaque malade.

IBM avait lancé Watson dans la médecine génomique il y a un peu plus d’un an, avec un programme impliquant au départ le New York Genome Center (NYGC) et une forme particulière de cancer du cerveau. Le nombre d’instituts participant est désormais beaucoup plus élevé, et appelé à encore s’élargir à d’autres centres de traitement plus tard cette année. Ils vont en outre utiliser Watson pour tous types de cancer : lymphomes, mélanomes, cancer du pancréas, des ovaires, du cerveau, du poumon, du sein ou colorectal, énumère le groupe informatique.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

The Washington Post

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top