RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Soleil en Tête s'engage dans le « froid solaire » avec le soutien du CEA à l’INES

Plus il fait chaud, plus le besoin en climatisation se fait sentir… Rien de nouveau sous le soleil a priori… Sauf si l’on compte précisément sur l’énergie solaire pour produire du froid ! Tel est le concept que va développer Soleil en Tête, spécialiste en énergies renouvelables et économies d’énergie, en partenariat avec les équipes du CEA à l’INES (Institut National de l’Energie Solaire).

Il est communément admis que l’énergie solaire permet de produire de l’électricité (solaire photovoltaïque) et/ou de la chaleur (solaire thermique), Mais que du froid puisse être généré à partir de capteurs solaires thermiques : voilà qui est pour le moins contre-intuitif. Or les besoins en froid, notamment pour la climatisation des bâtiments, concordent parfaitement avec l’intensité de l’ensoleillement. A partir de ce constat, les équipes de Soleil en Tête et celles du CEA à l’INES ont décidé de se lancer dans le développement d’une technologie originale qui puise l’énergie dans des capteurs solaires thermiques pour alimenter une machine thermique capable de produire du froid.

Couplé à des capteurs thermiques de toiture, ce système compact sera à même de couvrir tous les besoins énergétiques d’un bâtiment : climatisation, chauffage et production d’eau chaude sanitaire. Il est destiné à l’habitat individuel ou collectif. Cette technologie a un double avantage : son coût très raisonnable et une émission de gaz à effet de serre très faible par rapport aux climatisations classiques. Le caractère innovant de cette technologie repose essentiellement sur la compacité de la machine thermique et sur la précision du contrôle-commande associé.

Aujourd’hui, les réseaux électriques de nombreux pays sont fortement sollicités par des systèmes de climatisation classiques. Le besoin en énergie électrique est alors maximum en pleine journée, lorsque le coût de l’électricité et sa teneur en carbone sont élevés. Dans un tel contexte, la climatisation solaire a toute sa pertinence.

Soleil en Tête s'est bâti grâce à une grande maîtrise des technologies solaires et une excellente connaissance des besoins énergétiques des bâtiments. Ce partenariat va lui permettre d’étendre sa gamme de produit et de s’orienter vers des marchés où le besoin en climatisation est élevé (Etats-Unis, Afrique du Nord, Asie,…). "L'engagement de Soleil en Tête dans la climatisation solaire s'inscrit dans une démarche de diversification et d’exportation. L'énergie solaire reçue à la surface de la terre couvre 900 fois le besoin énergétique mondial, toutes énergies confondues. C'est clairement la source énergétique d'avenir que nous devons apprendre à maîtriser pour nos besoins de la vie quotidienne. Nous souhaitons activement participer à l'émergence d'une véritable filière industrielle dans le domaine de l'énergie solaire française », commente Eric Laborde, Président de Soleil en Tête.

CEA

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top