RTFlash

Avenir

Un simple bout de scotch, hantise des faussaires ?

Dans le futur, un simple scotch pourrait devenir un remède contre les faussaires. En effet, l'entreprise Tesa AG, du groupe Beiersdorf AG, a mis au point le procédé "Holospot" permettant de stocker des hologrammes non falsifiables à l'intérieur d'un morceau de scotch. La phase de développement est achevée et la phase pilote a débute en collaboration avec des entreprises pharmaceutiques, des producteurs de cartes d'identité sécurisées, etc. La mise sur le marche est prévue dans deux ans au plus tard. Ce procédé est base sur le phénomène suivant: les propriétés optiques d'une structure polymère peuvent être modifiées très fortement par rayonnement laser tout en restant très ponctuelle géographiquement: il devient possible de réaliser un réseau de diffraction dans un ruban adhésif a l'aide d'un laser. Le cryptage de l'hologramme se fait en plusieurs étapes. Tout d'abord une image (dans le cas d'une carte d'identité,une photo d'identité) est numérisée, cryptée puis gravée sous forme de réseau de diffraction sur le scotch. La récupération de l'hologramme, image par réflexion a travers un réseau de diffraction d'un rayon laser, se fait avec un appareil de lecture adéquat. Ce cryptage est sécurisé car toute tentative de trouver la clé entraîne la destruction du réseau de diffraction. Parallèlement, Tesa développe sous le nom "Tesa Rom" une technologie permettant de stocker des données dans un ruban adhésif. Pour l'instant, avec cette nouvelle technologie, 10 gigabytes peuvent déjà être stockes sur un rouleau de scotch tout-a-fait classique. Pour la commercialisation, Tesa travaillera avec des entreprises telles Sony ou IBM.

Be Allemagne : http://www.adit.fr

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Des messages secrets stockés sur des molécules

    Des messages secrets stockés sur des molécules

    En utilisant les propriétés de polymères photosensibles qui permettent la modification lumineuse d'informations stockées à l'échelle moléculaire, le chercheur Niklas Felix König et ses collègues de ...

  • Une mousse à l’épreuve des balles…

    Une mousse à l’épreuve des balles…

    Des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord, dirigés par Afsaneh Rabiei, ont mis au point une étonnante mousse métallique légère à l’épreuve des balles standards et perforantes. Cela pourrait ...

Recommander cet article :

back-to-top