RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Sidérurgie : les japonais misent sur des hauts fourneaux sans CO2

Le Nikkei a révélé que les trois plus grands groupes sidérurgiques japonais (Japan Steel, JFE Steel, Kobe Steel) prévoient de se lancer dans le développement de hauts-fourneaux nouvelle génération utilisant de l'hydrogène et ne dégageant pas de CO2. Ces entreprises sont en discussion avec d'autres groupes internationaux (Arcelor-Mittal, US Steel, Tata Steel) au sein du International Iron and Steel Institute (IISI).

Actuellement, 99% de l'énergie utilisée dans la sidérurgie provient du charbon. Le coke utilisé dans les hauts-fourneaux pour réduire le minerai de fer est issu de la distillation de la houille. Les fours nouvelle génération utiliseraient l'hydrogène comme réducteur à la place du coke. L'hydrogène réagissant avec l'oxygène ne produit que de l'eau, à la différence des produits carbonés qui dégagent du CO2. Les différents partenaires comptent développer un premier petit four expérimental en 2008 pour obtenir avant 2020 un démonstrateur commercial.

Une recherche collaborative internationale existe déjà pour l'enfouissement du CO2 dégagé par les hauts-fourneaux ou pour l'utilisation de charbon de bois permettant une production carbon-neutral. Japan Steel a par ailleurs commencé la recherche et le développement de techniques permettant de récupérer l'hydrogène issu de la fabrication de coke. La plate-forme d'essai installée dans une des usines du groupe produit actuellement 0,2 tonne de H2 par jour.

Le secteur sidérurgique est responsable de 40% des émissions de CO2 des industries japonaises. Les professionnels affirment cependant que tous les efforts de réduction des émissions de gaz à effet de serre ont été effectués et que seul un changement radical des méthodes de production pourra encore baisser cette quantité

BE

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top