RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

SIDA : de nouvelles thérapies sont nécessaires pour supprimer l'infection

New England Journal of Medcine http://www.nejm.org/content/1999/0340/0021/1672.asp

De nouvelles thérapies seront nécessaires pour supprimer toute trace de virus de l'immunodéficience humaine (VIH) chez les personnes infectées. Les trithérapies permettent chez certains patients de faire baisser la présence du virus à des taux indétectables avec les moyens actuels mais des études ont déjà montré que le VIH restait caché dans des sortes de réservoirs. Les professeurs Linqui Zhang et David Ho, du Centre de recherche sur le SIDA Diamond à New York, ont examiné les transformations génétiques de cellules infectées provenant de ces réservoirs chez huit personnes. Ils ont observé, au fil de leur multiplication, des changements importants dans leur matériel génétique. Cette évolution, selon les spécialistes, est "sans doute due à une réplication résiduelle" du virus, "même si c'est à un niveau extrêmement bas". Une équipe de la faculté de médecine de l'université Northwestern à Chicago (Illinois), menée par le Pr Manohar Furtado, a elle aussi mesuré dans des cellules de ces réservoirs les changements dans la concentration d'acide désoxyribonucléique (ADN) et d'acide ribonucléique (ARN), les supports du message héréditaire, du virus. Ils ont observé qu'après un rapide déclin, les niveaux se sont stabilisés, ce qui laisse entendre, selon eux, que le nombre de nouvelles cellules infectées est égal au nombre de cellules infectées qui meurent. "Il est déconcertant de constater que les thérapies antirétrovirales soi-disant très actives ne sont en fait pas toujours assez actives", notent les auteurs de l'étude en estimant que pour faire disparaître le virus, il faudra "se concentrer sur la possibilité d'intensifier encore les traitements". "Ces résultats s'ajoutent à d'autres découvertes indiquant qu'il semble impossible de supprimer le VIH avec les médications actuellement approuvées", a souligné par ailleurs le Pr Anthony Fauci, directeur de l'institut national sur les allergies et les maladies infectieuses (NIAID).

brève @RT Flash

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top