RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Avenir

Les robots sont aussi des outils pédagogiques

Quoi de plus innovant qu'un robot comme support de cours ? Les élèves ingénieurs de la James Clark School expérimentent actuellement les techniques d'enseignement mises au point par le professeur Blankenship et qu'il a explicitement baptisées : Robotique Autonome. Pour lui, cette méthode de travail permet à ses étudiants de trouver leurs propres solutions à des problèmes dits ouverts (exercices visant à faire adopter une démarche scientifique aux élèves). Réunis en petits groupes, les jeunes participants doivent ainsi concevoir des tactiques et stratégies tout en collaborant dans le cadre de la programmation de la machine. Leur objectif : faire accomplir au robot les tâches et actions définies par leur professeur : évitement d'obstacles, interactions entre robots, etc. "Quand les étudiants contrôlent leur propre travail, il est étonnant de voir à quelle vitesse nous avançons", explique Gilmer Blankenship.

Et l'enseignant en ingénierie informatique d'ajouter : "cela leur permet de développer leurs compétences pratiques ainsi que leur compréhension de la théorie, et mène parfois à de nouvelles découvertes". Un groupe d'élèves aurait ainsi résolu un exercice considéré comme quasi infaisable par l'enseignant lui-même : assurer le contrôle d'un hélicoptère miniature grâce à un robot situé au sol. Sa méthode inclut notamment la possibilité de bénéficier des travaux et avancées réalisées par les élèves des promotions précédentes.

Les réalisations des étudiants sont en effet conservées et réutilisées de semestre en semestre. Les nouvelles classes ont ainsi la possibilité de structurer leurs propres développements sur la base de connaissances préétablies - soit des logiciels de précédents élèves ayant déjà fait leur preuve dans l'accomplissement d'une ou plusieurs tâches. Un mode de travail basé sur des programmes "écrits par d'autres" et que le professeur Gilmer Blankenship estime être "très courant dans le monde de l'ingénierie". Pour lui, il s'agit notamment d'un moyen d'immerger ses élèves dans ce que sera leur futur environnement professionnel, dans l'industrie ou la recherche.

Atelier

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Une mousse à l’épreuve des balles…

    Une mousse à l’épreuve des balles…

    Des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord, dirigés par Afsaneh Rabiei, ont mis au point une étonnante mousse métallique légère à l’épreuve des balles standards et perforantes. Cela pourrait ...

  • Un matériau souple transparent en soie et nanotubes de carbone

    Un matériau souple transparent en soie et nanotubes de carbone

    Des chercheurs de la Swanson School of Engineering de l’Université de Pittsburgh ont montré que la soie, combinée à des nanotubes de carbone, pourrait donner naissance ...

  • Des messages secrets stockés sur des molécules

    Des messages secrets stockés sur des molécules

    En utilisant les propriétés de polymères photosensibles qui permettent la modification lumineuse d'informations stockées à l'échelle moléculaire, le chercheur Niklas Felix König et ses collègues de ...

Recommander cet article :

back-to-top