RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Avenir

La robotique, prochain moteur de la croissance économique ?

C'est à Lyon que se tiendra le premier salon européen de la robotique du 23 au 25 mars 2011. Les chiffres du marché de la robotique donnent le tournis. Le nombre de robots déjà vendus dans le monde atteint les 8,7 millions, qu'ils soient ménagers ou à vocation de divertissement. Le produit des ventes de ces robots représente plus de seize milliards de dollars, en cumul sur les huit précédentes années. Si l'on en croit les projections fournies par l'International Federation of Robotic, le parc de robots devrait doubler d'ici à 2013. "On s'achemine vers des taux de croissance à trois chiffres", prévoit Bruno Bonnell, président du Syrobo. À l'horizon 2020, le marché mondial pourrait atteindre 100 milliards de dollars annuels. À titre d'exemple, 100.000 aspirateurs-robots ont été vendus en France en 2010, contre seulement 1000 en 2006.



La recherche française, publique comme privée, peut, si elle s'organise, jouer un rôle important sur ce marché. "Nous disposons en France de véritables atouts, poursuit Bruno Bonnell, avec des centres de recherche reconnus, des ingénieurs formés aux technologies de l'information et de la communication (TIC), un tissu de start-up innovantes et un soutien public à l'innovation, comme Oséo."



Si robot a longtemps rimé avec gadget, fantasme ou savant fou, le marché de la robotique devrait rapidement dépasser le stade du jouet auquel il est trop souvent associé. Nous arrivons à un moment où la technologie est compréhensible et peut être montrée. Le président du Syrobo explique : "Le Bi-Bop avait ses limites, mais le portable d'aujourd'hui n'existerait pas si la téléphonie mobile n'était pas passée par l'étape Bi-Bop. Nous en sommes au stade du Bi-Bop. Nous allons assister à un boom internet multiplié par 10."



Le marché de la robotique devra répondre aux besoins d'un monde urbanisé avec ses problématiques de gestion de flux d'énergie, de transports, de déchets... Autant de problèmes qui ne peuvent plus être gérés par des activités humaines. Un autre axe qui pourrait profiter de ces progrès est le vieillissement de la population. Le gain de productivité, le développement durable et la qualité de la vie font partie des objectifs possibles de la robotique.


Le Point


Syrobo

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • jean-marc

    18/02/2011

    Quel dommage que ce genre de manifestations ne soient pas ouvertes au grand public, cela éviterait l'appréhension des gens pour la révolution robotique à venir qui est souvent présentée de façon négative. Vivement un salon robotique un week-end à Eurexpo!

  • back-to-top