RTFlash

Avenir

Romeo : premier robot français de compagnie !

Il s'appelle Romeo et vient de faire sensation à l'occasion du salon Innorobo 2014 de Lyon. Développé par l'entreprise française Aldebaran Robotics, cet androide mesure 1,40 m, pèse 40 kg et se veut «un véritable assistant et compagnon personnel» pour les personnes âgées.

Romeo peut évidemment marcher, voir en trois dimensions et faire la conversation… Romeo peut notamment exploiter la biographie, les relations et l'agenda de son interlocuteur pour lancer la discussion. Il est également capable d'interaction émotionnelle et peut percevoir certaines  émotions dans la voix de son interlocuteur. Aldebaran Robotics veut expérimenter son humanoïde dans des conditions réelles en 2016 avant de l'introduire dans les maisons de retraite à l'horizon 2019.

A terme, d'ici environ 5 ans, Romeo devait devenir un véritable assistant polyvalent, capable en toute sécurité d'accompagner les personnes âgées dans de nombreux actes de la vie quotidienne. Il rappellera à son propriétaire ou à son interlocuteur ses rendez-vous, dressera la liste des courses à faire après inspection du frigo, aidera à la préparation des repas, répondra au téléphone, jouera aux échecs et veillera à ce que son "maître" prenne bien tous ses médicaments. Enfin, en cas d'urgence, Romeo contactera de lui-même le centre de téléassistance qui pourra alors utiliser ce robot à distance pour évaluer l'état de la personne âgée et décider d'une éventuelle intervention médicale.

Au-delà de la fascination technologique que suscite cette nouvelle génération de robots polyvalents autonomes se profile un gigantesque marché : celui de la robotique d'assistance, au sens le plus large, aux personnes âgées. Estimé à environ 3 milliards d’euros aujourd'hui, ce marché mondial devrait passer à 25 milliards en 2020 et sans doute dépasser les 100 milliards d'euros à l'horizon 2030, de quoi aiguiser les appétits de tous les géants du numérique, de l'électronique et de l'industrie. La compétition technologique et commerciale sur ce secteur stratégique sera rude et les vainqueurs seront ceux qui sauront faire oublier que ces robots sont des machines et qui parviendront à créer des liens affectifs entre ces robots et leurs "maîtres humains"…

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Aldebaran

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Une visite scolaire virtuelle du Louvre grâce à un robot

    Une visite scolaire virtuelle du Louvre grâce à un robot

    Mardi, c’est jour de fermeture pour le musée du Louvre-Lens. Pourtant, quelques privilégiés s’offrent tout de même une visite. « Cela fait trois semaines que nous ...

  • Ryan, le robot qui aide les malades d'Alzheimer

    Ryan, le robot qui aide les malades d'Alzheimer

    Mohammad Mahoor, professeur à l'école d'ingénierie informatique de l'Université de Denver, a conçu un robot destiné à aider les malades d'ALheimer. Equipé à la fois de la reconnaissance vocale et de ...

  • Quand les robots savent se faire discrets...

    Quand les robots savent se faire discrets...

    Les avancées considérables réalisées dans le domaine de la robotique ces dernières années sont impressionnantes mais la généralisation des robots à tous les domaines d'activités dépendra en grande ...

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top