RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

La révolution des tests génétiques

La médecine du XXIème siècle sera-t-elle génétique ? Le diagnostic, en tous cas, le devient déjà. 650 maladies dues à des anomalies génétiques ou chromosomiques sont aujourd'hui détectées chez l'adulte, sur le foetus et même sur l'embryon de quelques cellules. Ce nombre augmente en permanence et d'autres prouesses se profilent. Trouver, par exemple, des solutions pour les maladies polygéniques (impliquant plusieurs gènes) et multifactorielles (facteurs environnementaux et génétiques), qui rassemblent un nombre important de pathologies chroniques communes, comme le diabète ou l'hypertension artérielle. Ces nouvelles techniques sont en pleine évolution. Leur champ d'application devrait s'élargir -il existe plus de 5000 maladies génétiques mendéliennes- et s'industrialiser, ce qui rendra leur utilisation moins coûteuse. A terme, c'est l'exercice de la médecine, notre rapport à la maladie, sa perception sociale, qui vont être profondément modifiés par l'arrivée des tests génétiques. Pour le meilleur, souvent, mais aussi, parfois, pour le pire. Ainsi, la technique du diagnostic pré-implantatoire, autorisée en France depuis juillet dernier, permet aux couples à risques de bénéficier d'une détection d'une anomalie génétique chez l'embryon, avant son implantation dans l'utérus de la mère. Mais on voit également, dans certains pays, des compagnies d'assurances envisager de soumettre leurs contrats aux résultats des tests génétiques des assurés. En France, les compagnies ont décidé sur ce point un moratoire jusqu'en 2004. Et après ?

Biotech : http://www.usinenouvelle.com/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top