RTFlash

Réchauffement climatique : trois fois moins d'enneigement dans les stations de ski d'ici la fin du siècle !

Selon la Conférence internationale sur l'étude de la neige qui vient de se terminer le 11 octobre à Grenoble et Chamonix et qui a réuni plus de 600 spécialistes pendant cinq jours, les précipitations neigeuses pourraient diminuer de 75 % sur le massif alpin d'ici la fin du siècle à cause du réchauffement climatique.

Dans le massif de la Chartreuse, près de Grenoble, on constate déjà une baisse de plus de 50 % de l'enneigement, passé de 110 cm au début des années 1960 à 50 cm actuellement.

Dans le cadre d'un projet baptisé Scampei (Scénarios climatiques adaptés aux zones de montagne : Phénomènes extrêmes, Enneigement et Incertitudes), des chercheurs ont modélisé les évolutions du climat dans les Alpes en fonction de l'altitude, de l'exposition au soleil et de la pente.

Ce modèle montre qu'une diminution de l'enneigement de 70 à 80 % sur les Alpes en moyenne à 1.800 mètres à l'horizon 2070-2100 est possible. Selon ces prévisions, le nord des Alpes sera relativement épargné mais le Chablais, près de la frontière suisse, pourrait perdre deux mois d'enneigement à 1.800 mètres d'altitude.

Autre conséquence de ce réchauffement alpin, le nombre d'avalanches devrait très fortement diminuer, sauf dans l'extrême nord des Alpes et notamment dans le massif du Mont-Blanc.

Les chutes de neige seront bien moins abondantes à basse altitude et les avalanches se déclencheront donc sur des sites plus éloignés des routes et des habitations, ce qui devrait réduire les risques humains et matériels.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

ISSW

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top