RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Des récepteurs nanométriques pour détecter précocement le cancer de la prostate

Après plus d'une décennie de travail, des chercheurs de l'Université de Californie Irvine ont découvert des marqueurs utilisables pour la détection précoce du cancer de la prostate dans l'urine.

Cette nouvelle technique pourrait permettre à terme de détecter très tôt et avec une très grande fiabilité plusieurs types de cancer et notamment le cancer de la vessie et le myélome.

"Notre objectif est de parvenir à un test qui ne coûte pas plus de 10 $ et qui soit utilisable très facilement", précise Reginald Penner, l'un des auteurs de cette étude.

Chaque année, 240 000 Américains sont diagnostiqués avec un cancer de la prostate  et 29.000 en meurent. Malheureusement, les tests actuellement disponibles ne permettent pas toujours de détecter ce type de cancer immédiatement et entraînent également des faux positifs, ce qui conduit à des traitements parfois inutiles et risqués pour les patients.

Ces chercheurs ont utilisé un nouveau biomarqueur, le PSMA, et ont également mis au point une technique qui utilise des capteurs électroniques très sensibles à base de récepteurs de protéines nanométriques.

Ce procédé permet de repérer de manière très fiable et très sélective les cellules cancéreuses dans l'urine.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Azonano

UCI

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top