RTFlash

Matière

Produire du froid à partir de la chaleur

Dans le cadre du programme Pirsem sur l'utilisation rationnelle de l'énergie, l'équipe « génie de l'absorption solide-gaz appliqué à des fins énergétiques » de l'Institut de science et génie des matériaux (IMP) du CNRS développe de nouveaux procédés de production, de gestion et de stockage du froid à partir de la chaleur. Les chercheurs ont comme objectif de produire du froid avec des rendements compatibles avec la diminution de la production de CO2 dans l'atmosphère. Et ce, sans utiliser de fluide frigorigènes classiques comme les fréons ou leurs dérivés dangereux pour la couche d'ozone. Les chercheurs ont alors développé un système thermochimique, sans électricité, fondé sur la réaction chimique entre un gaz (ammoniac, gaz carbonique ou eau) et un solide (sel) piégé dans du graphite naturel expansé, mélangé ou imprégné su support solide actif. L'adsorption d'un gaz sur un solide poreux joue le même rôle. Dans ce procédé, l'ammoniac liquide sous pression s'évapore à l'ouverture d'une vanne liant le réservoir de gaz liquéfié et le réservoir contenant le sel. L'évaporation s'accompagnant d'un refroidissement important, le réservoir du gaz pompe de la chaleur dans son environnement et produit donc du froid, alors que le réservoir de sel devient une source de chaleur. Après évaporation totale du gaz, le processus inverse est entamé par une source de chaleur qui permet la re-liquéfaction du gaz. Des systèmes sans vanne conduisant à des mises en oeuvre de procédés totalement étanches ont été brevetés.

Industries&Techniques :

http://www.industries-techniques.com/site/quotidien/page.cfm?

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Mieux valoriser le biogaz grâce à des catalyseurs plus durables

    Mieux valoriser le biogaz grâce à des catalyseurs plus durables

    Lorsque des matières organiques comme les déchets verts ou les boues d’épuration fermentent, on obtient une énergie renouvelable essentiellement composée de méthane, le biogaz. Grâce à des piles à ...

  • Un nouveau type d'éolienne sans pales testé en Espagne

    Un nouveau type d'éolienne sans pales testé en Espagne

    Un mât à la forme légèrement conique de 2,75 mètres de hauteur qui se met à osciller sous l’effet du vent : c’est peut-être l’éolienne du futur. Ses inventeurs sont espagnols, ils ont voulu apporter ...

  • Quel est l'avenir du solaire spatial ?

    Edito : Quel est l'avenir du solaire spatial ?

    Je reviens cette semaine sur un vieux rêve de l’Humanité qui va peut-être enfin prendre forme : capter directement dans l’Espace l’énergie illimitée et inépuisable de notre Soleil pour l’utiliser ...

Recommander cet article :

back-to-top