RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La planète a connu le mois de mai le plus chaud jamais enregistré

Selon l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA), en mai 2016, la température moyenne à la surface des terres et des océans a été 0,87°C au-dessus de la moyenne du siècle passé pour s'établir à 14,7°C.

Le record de 2015 a ici été battu de 0,02°C. Pour la période de janvier à mai 2016, le thermomètre est également monté au plus haut dans les annales, la température moyenne sur les terres et océans se situant 1,07 degré Celsius au-dessus de la moyenne du XXe siècle, qui était de 13,05°C. Ces données s'inscrivent dans une évolution climatique courante depuis 1997. Après cette date, première année depuis 1880 à avoir connu une montée record du thermomètre sur le globe, 16 des 18 années qui ont suivi ont été plus chaudes.

« L'évolution du climat que nous observons à ce stade cette année est de nature à nous alarmer », a récemment déclaré David Carlson, directeur du programme mondial de recherche sur le climat à Genève. Il a déploré « des températures exceptionnellement élevées, des taux de fonte des glaces arctiques en mars et mai qu'on ne voit pas normalement avant juillet et des précipitations exceptionnelles ».

La chaleur a été particulièrement prononcée dans l'hémisphère nord. L'Alaska a connu son printemps le plus chaud jamais enregistré, et ce par une marge importante. En Finlande, la température moyenne en mai a été de 3 à 5°C au-dessus de la moyenne dans la plupart du pays, selon l'Institut météorologique finlandais. Plus récemment, Nuuk, la capitale du Groenland, a enregistré un record de température pour juin avec 24,8°C. Dans l'hémisphère sud, l'Australie a connu son automne le plus chaud avec une température 1,86°C au-dessus de la moyenne.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

NOAA

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Jack Teste-sert

    9/09/2016

    Le seul remède COMPLET, des CANAUX en masse et des écluses à partir de l'amont des fleuves pour :
    - irriguer les zones arides,
    - transporter humains et marchandises par voies fluviales douce et économiques,
    - faire de l'électricité aux écluses par turbinage à faible dénivelé (technologie française en Aveyron),

    Reste à le vouloir un peu mieux que certains écologistes 'patente-tait' !§!

  • JTE

    10/09/2016

    Ne pas comprendre que les continents trop secs font FOUR SOLAIRE dès que sans assez de végétation montre à quel point nos "dirigeants" ne dirigent rien, puisque en plus de la solution ci-dessus, celle d'aménagements climato-paysagistes prouvés, équilibrés sur le plan thermique, autant pour que d'avoir de l'humus sans engrais nécessaire... a été donné dès 2002 au gouverne-MENT franc-CHAIS !§!
    https://greenjillaroo.wordpress.com
    Depuis plus rien..., c'est comme si ON PARLAIT DANS LE DÉSERT...!§! Pas étonnant que tout s'échauffe et s'assèche derrière !§§§!____!§§§!____!§§§! Incendies et IN SANS DITS (mieux) en "prime" !

  • AAA BBB CCC

    10/09/2016

    La dérive climatique implique une remise en cause complète de la sociologie comportementale terrestre et des auto-hypnoses que la conscience (ou âme ?) plantaire engendre par ce biais collectif doublé de pulsions individuelles mal comprises et pas assez jugulées.

    Si nous étions des extraterrestres en visite de la Terre, nous ne prendrions pas chaque spécificité humaine séparée des autres pour analyser les évolutions ou dérives, car toutes s'interpénètrent et ont de l'influence sur l'ensemble.

    On le voit bien avec les rigidité de croyances envers les dites "nécessités" de confrontations sectaires, financières, économiques, technologiques que nous vendent à foison les soi-disant décideurs politiques ! Eux-mêmes sont obligés de s'adapter aux attentes des peuples et ne tirent que rarement les ficelles, sauf en risquant de provoquer des anomalies comportementales rares comme bien des systèmes sectaires finissant en "isme", qu'ils soient vendus "religieux" ou simplement excessivement tournés vers le passé, sans désir de se confronter à soi-même face à l'autre, à l'inconnu, à ce qui dérange.

    Avec notre importante complexité raciale terrestre, celle des civilisations séparées par des langues et coutumes ancrées crues différentes, il paraît difficile de croire à une conscience planétaire toujours active et capable de changer la donne, de faire évoluer attitudes et mentalités.
    Pourtant, cette conscience existe bien et interviendrait même avec le magnétisme terrestre au niveau quantique à travers nos choix individuels et collectifs ou nos prises de conscience soudaines. Ainsi l'axe du pôle nord magnétique à brusquement changé à la mort de Kennedy, tout comme lors de l'effondrement du mur de Berlin en 1989 !
    Nous ne pouvons donc pas sectoriser les croyances, sous peine d'avoir des maladies, telle la sclérose en plaques, qui attaque les nerfs. L'Unité globale est nécessaire dans les concepts même de nos vies individuelles, et donc encore plus l'Unité Universelle des consciences voulues en évolutions les plus harmonieuses possibles. Ce que nous nommons "DIEU" !

    Peu importe qu'une conscience cosmique soit aux commandes ou pas ! C'est à chacun de nous de choisir à quoi s'aligner calmement pour éviter des dérives, des erreurs, des aberrations mentales et comportementales, et de voir si une interactivité nous inspirant constamment fonctionne...!

  • JTE

    10/09/2016

    Le seul PROGRAMME MONDIAL réaliste et efficace (qui ne fasse pas pôles-y-tiquent...!§!) sera de définir des ratios exacts, testés et prouvés de densité de végétation optimale (à eaux retenues) en chaque région particulière du globe, et d'aligner directement et rigoureusement dessus :

    - les densités nécessaires et suffisantes de population et la démographie juste à moyen terme en rapport ;

    - les échanges nécessaires et suffisants pour ne plus tant polluer la planète et la surchauffer ;

    - les fabrications nécessaires et suffisantes pour ne plus tant impacter le globe avec les pires pollutions possibles.

    - donner un salaire mondial jutes proportionné aux besoins les plus nécessaires et suffisants, tout en rendant chaque individu responsable de soi et de la planète au sens le plus large ;

    - faire en sorte que les naissances et les emplois répondent totalement et précisément au niveau mondial aux besoins réels d'une société parcimonieuse et propre ;

    - d'utiliser pour cela des moyens d'analyse et de contrôle informatisés adaptés et puissants qui modèlisent de manière interactive les besoins de changement et de fonctionnement ;

    - de laisser le choix d'emplois ciblés et nécessaires aux humains, mais dans les limites de cette organisation rigoureuse d'ensemble leur donnant des choix qui correspondent réellement aux besoins planétaires du moment, alors les mieux payés (actuellement..., un climato-paysagiste sur le terrain devrait être mieux payé qu'un mathématicien à théories... fumeuses ou qu'un ingénieur salissant la planète avec ses fabrications inutiles).

    Sorti de cela, les programmes politiques étatiques actuels sont DU VENT... et visiblement devenu de plus en plus cuisant !§!

    Car, l'on voit que toujours plus de possibilités actuelles d'échanges d'informations ne font que parlottes "DANS LE VIDE", alors que les dé"rives et les besoins réels de la planète de moins en moins reconnus et traités !§!

  • marcel martel

    10/09/2016

    je suis surement con mais cela s appelle des cycles donc rien d anormal pour ce que j ai pu comprendre

  • J.T.

    30/09/2016

    Les nouvelles sont loin d'être bonnes, mais que font les politiques et l'ONU... avec leurs "jeux" économiques et guerriers fous devenus complètement dépassés...?

    Alors qu'il faut rapidement une nouvelle façon de fonctionner au plus juste, sans recracher de partout du CO2, mais en consommant énormément du méthane que va libérer sinon d'un coup le permafrost vers les pôles (prouvé déjà en cours en Sibérie, qui expliquerait peut-être cet emballement actuel des températures) !§!

    - http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/09/27/les-mauvaises-nouvelles...

  • back-to-top