RTFlash

Un pas de plus vers l'ordinateur moléculaire

Un chimiste allemand, James La Clair, a mis au point un "interrupteur moléculaire" -- une molécule réagissant à un gaz -- qui constitue un pas de plus vers des ordinateurs à base de molécules au lieu de transistors. Le chercheur a élaboré une molécule qui devient fluorescente sous l'action de l'azote et non-fluorescente lorsque l'azote est remplacé par du dioxyde de carbone. Il s'agit du premier "interrupteur moléculaire" actionné par des gaz courants. La molécule ressemble à un alignement de roues. Lorsqu'elles sont alignées, ce qui se produit sous l'action de l'azote, la molécule devient fluorescente, le phénomène étant mis en évidence par un faisceau laser. Les interrupteurs moléculaires déjà découverts sont généralement constitués de groupes importants de molécules, qui ne peuvent être observées qu'en masse. Le chimiste allemand a en revanche créé un interrupteur d'une seule molécule, ce qui permet d'imaginer des composants d'une taille inférieure au nanomètre( milliardième de mètre) et ouvre la voie vers l'electronique moléculaire.

brève rédigée par @RT Flash

New Scientist : http://www.newscientist.com/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Le robot qui comprend les objets

    Le robot qui comprend les objets

    Comment doter les robots d’un semblant de bon sens humain qui les rendrait aptes à infiniment plus de tâches qu’aujourd’hui ? Des chercheurs du MIT ont apporté un début ...

  • Un nano-capteur pour traquer les cellules cancéreuses

    Un nano-capteur pour traquer les cellules cancéreuses

    Des chercheurs du laboratoire du Département de physiologie et pharmacologie de la Faculté de médecine de l’Université de Tel-Aviv, dirigés par Ronit Satchi-Fainaro, ont développé un capteur ...

  • Imprimer son repas !

    Imprimer son repas !

    Aujourd’hui de plus en plus de personnes suivent des régimes spéciaux soit pour des raisons de santé, soit par choix. Or, pour toutes ces personnes, trouver de la nourriture adaptée s’avère complexe ...

Recommander cet article :

back-to-top