RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Un pas important vers la contraception masculine ?

Des scientifiques écossais ont découvert un gène qui permettrait de développer une pilule contraceptive pour les hommes, qui serait un remède moins radical que la vasectomie. Des scientifiques se sont intéressés aux causes de l’infertilité masculine en procédant à différentes expériences sur des souris pour voir quelles modifications génétiques conduisaient à les rendre stériles. Un peu par hasard, ces scientifiques ont découvert le gène Katnal1 qui contient des informations précieuses sur la production des spermatozoïdes chez les hommes. Cette méthode possède un gros avantage par rapport à la pilule contraceptive pour femme car elle est réversible.

Cette étude publiée dans la revue PloS Genectics explique que les chercheurs d’Edimbourg sont parvenus à identifier un novateur. En effet, le gène Katnal1 bloque uniquement la fertilité des spermatozoïdes dans l’une des dernières étapes de leur création sans altérer la capacité de production des cellules spermatiques. Le Docteur Lee Smith, l’un des auteurs de ces recherches à Edimbourg nous donne quelques explications : « Si on peut trouver un moyen de cibler le gène dans les testicules, une méthode de contraception non hormonale pourrait potentiellement être développée. Le plus important est que les effets d’un tel médicament sont réversibles, car Katnal1 n’affecte que les cellules spermatiques dans leurs dernières phases de développement, de sorte que les premières phases ne seraient, elles, pas entravées ».

Les scientifiques écossais pensent qu’en bloquant l’action du gène Katnal1, cela permettrait de créer des spermatozoïdes non fertiles, ce qui empêcherait la fécondation de l’ovule. Cela permettrait de mettre au point une pilule contraceptive masculine qui bloquerait la production de spermatozoïdes. Une révolution pour la contraception et pour la vie de couple à suivre dans les prochaines années !

Trendymen

PLoS Genetics

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Blog santé

    11/06/2012

    Ca fait longtemps que les laboratoires travaillent sur le sujet, il y en a pas un qui trouve la solution car problablement il n'en existe pas !
    Cette solution sera surement remise en cause d'ici quelques semaines et tout le monde cherchera encore la bonne solution.

    Antoine
    www.medecinsurinternet.com

  • back-to-top