RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le nouveau superordinateur suisse est vert !

L'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne et les Universités de Genève disposent depuis quelques jours d'un nouveau supercalculateur conçu par IBM, le BlueGene/Q. Quatre fois plus performant que le précédent, cette machine est capable d'effectuer 172 000 milliards d’opérations par seconde, soit 0,172 pétaflops (un pétaflops est égal à un million de milliards d'opérations par seconde). A titre de comparaison, le plus puissant ordinateur de monde est le "Séquoia" d'IBM qui a atteint 16,32 millions de pétaflops.

Cette nouvelle machine va permettre aux chercheurs de réaliser encore plus rapidement des simulations numériques complexes dans des domaines aussi variés que le climat, la tectonique des plaques, les matériaux, l'énergie ou la biologie.

Cette machine suisse, qui a la taille d'une grosse armoire, est équipée d’un système de gestion de stockage de masse de 2,2 PetaBytes, unique au monde à ce jour. Autre performance : le BlueGene/Q est refroidi à l’eau, et ne consomme que 82,2 kW d’électricité, à peine plus qu'une quarantaine de fers à repasser à vapeur qui fonctionneraient en continu.

En biologie, ce superordinateur va permettre de modéliser de nouveaux médicaments anti-cancéreux ainsi que le processus de thrombose dans les anévrismes cérébraux. 

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

EPFL

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top