RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

De la nourriture aquacole à base de bois

Arbiom et les autres porteurs du projet Sylfeed vont tenter d’industrialiser la production de protéines végétales pour l’alimentation des poissons d’élevage à base de produits ligneux. Un démonstrateur industriel devrait être installé sur le site de Norske Skog à Golbey (Vosges).

Ce projet consiste à mettre en place, avec 7 partenaires européens, une chaîne de valeur allant de l’approvisionnement en biomasse (déchets de bois) à un produit fini destiné à l’alimentation en aquaculture. Actuellement, en Europe, le secteur est dépendant à 70 % des importations de protéines et d'après les porteurs du projet, il existe un marché pour plus de 50 bioraffineries de lignocellulose, soit une production de 1,4 million de tonnes de protéines végétales.

Le projet Sylfeed réunit 8 acteurs représentant 5 pays d’Europe de l’Ouest et du Nord (France, Suède, Belgique, Islande et Norvège). L’approvisionnement en déchets de bois et le démonstrateur industriel (5000 tonnes/an de lignocellulose) seraient pris en charge par Norske Skog Golbey (Vosges), un des leaders européens de la production de papier journal, grâce à un procédé de fractionnement de la biomasse et de conversion en protéines unicellulaires développé par Arbiom (ex-Biométhodes), accompagné par l’institut de recherche suédois RISE Processum.

Le traitement à l’échelle industrielle de l’acide phosphorique (en boucle fermée) serait effectué par la société belge Prayon, leader mondial du secteur. La nourriture aquacole ainsi obtenue, formulée et testée par l’institut de recherche islandais Matis, serait validée par Laxa en Islande et Skretting en Norvège.

Ce projet "permet à la fois d'ouvrir la biomasse forestière à de nouveaux débouchés et de franchir la dernière étape avant la concrétisation de la construction d'une future usine à grande échelle sur le site de Golbey", a commenté Yves Bailly, PDG de Norske Skog Golbey.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

L'Usine Nouvelle

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top