RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

La molécule qui redonne de la plasticité cérébrale

Des chercheurs de l'Université de Göteborg en Suède ont identifié une molécule qui pourrait permettre une récupération plus rapide et plus efficace après un accident vasculaire cérébral (AVC). Il s’agit d’une "simple" molécule, "C3a peptide", produite naturellement dans le corps. C3a a la capacité de créer de nouvelles synapses dans le cerveau.

Ces données obtenues à ce stade chez l’animal et présentées dans la revue Brain confirment l’efficacité du composé. La molécule, donnée à des souris modèles d’AVC, favorise la recomposition de connexions entre les cellules nerveuses, explique l’auteur principal, Marcela Pekna, professeur agrégé à l’Institut de Neuroscience et de Physiologie de la Sahlgrenska Academy.

Les chercheurs suédois administrent C3a ou un placebo à 28 souris, modèles d’AVC, une semaine après l’événement, et via des gouttes nasales. Les souris traitées récupèrent beaucoup mieux et plus rapidement : concrètement, elles sont capables d’utiliser à nouveau la patte paralysée par l’AVC. L’analyse montre également que C3a permet, en fait, la génération de nouvelles cellules nerveuses et la création de nouvelles synapses entre les cellules.

Un processus que beaucoup considèrent comme clé pour la récupération de la fonction cérébrale. Reste que le peptide C3a est extrêmement coûteux à produire, il faudra donc parvenir à le remplacer par une molécule plus petite et moins coûteuse aux propriétés similaires.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Brain

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top