RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La moitié des plantes et un tiers des animaux touchés par le changement climatique d'ici 2080

Selon une étude de l'Université britannique d'East Anglia, plus de la moitié des espèces végétales et un tiers des espèces animales seront sérieusement affectées par le réchauffement climatique d'ici 2080 si celui-ci se poursuit au rythme actuel.

Les émissions humaines de gaz à effet de serre et notamment de CO2 ne cessent d'augmenter et viennent de dépasser les 400 ppm, ce qui risque de se traduire par un réchauffement moyen de la température mondiale d'environ 4° d'ici la fin de ce siècle.

Les chercheurs ont évalué les conséquences d'une telle augmentation de température sur les aires climatiques de 48 800 espèces. Ils sont arrivés à la conclusion que 55 % des plantes et 35 % des animaux pourraient voir leur espace réduit de moitié d'ici 2080.

L'étude souligne que les plantes, les amphibiens et les reptiles sont particulièrement exposés à ce risque climatique car leur capacité d'adaptation est moins rapide que le changement climatique en cours.

Selon les scientifiques, ces estimations constituent l'hypothèse la plus optimiste car elles n'intègrent que l'impact de la hausse des températures, sans prendre en considération la multiplication des événements climatiques extrêmes.

L'étude souligne également que les conséquences de cette réduction de la biodiversité seront très importantes pour l'homme, tant en matière agricole que dans le cycle de l'eau qui fait intervenir de nombreuses espèces végétales.

Cette étude précise toutefois qu'il est encore possible de réduire ces pertes globales à la faune et à la flore d'environ 40 %, à condition que les émissions humaines de gaz à effet de serre plafonnent en 2030 et diminuent ensuite.

Article rédigé par Gaël Orbois pour RT Flash

Nature

USA TODAY

Science Daily

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top