RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Migraine : une nouvelle piste génétique

La migraine reste une des maladies déroutantes dont les causes sont multiples et mal identifiées. Aux États-Unis, un adulte sur quatre serait atteint à un degré divers par cette affection neurologique douloureuse et invalidante.

Pour essayer de progresser dans la compréhension des mécanismes génétiques et moléculaires qui sous-tendent cette pathologie, des chercheurs américains de plusieurs universités de Californie et de l'Utah, se sont regroupés pour étudier des familles de migraineux.

Ces scientifiques ont pu identifier chez plusieurs de ces familles atteintes par des migraines sévères, deux mutations spécifiques du gène codant la kinase l?. Cette sérine thréonine kinase est impliquée dans l’horloge circadienne et participe à plusieurs voies de signalisations cérébrales.

Ces travaux ont pu montrer chez des souris exprimant un des mutants de la kinase l? un abaissement du seuil de la douleur provoquée par les céphalées associées à la migraine. Les chercheurs ont également constaté une modification de l'activité cérébrale de ces souris qui semble correspondre aux manifestations migraineuses.

Il semblerait donc que la diminution de l’activité de cette enzyme puisse déclencher des migraines. Si tel était le cas, cette découverte permettrait d'ouvrir une nouvelle voie thérapeutique dans la prise en charge de cette affection qui concernerait un habitant de la planète sur six.

Article rédigé par Elisa Tabord pour RT Flash

Science

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top