RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Le mécanisme cellulaire du vieillissement de la peau élucidé

Une équipe de l'Inserm, dirigée par Chloé Féral, est parvenue à élucider les mécanismes cellulaires et moléculaires impliqués dans le maintien des cellules de la peau et la cicatrisation cutanée au cours du vieillissement.

Ces mécanismes, décrits in vivo chez la souris, font intervenir la molécule CD98hc, qui participe au renouvellement de l'épiderme et pourrait constituer un indicateur de la capacité de la peau à se régénérer.

L'épiderme est composé de cellules appelées kératinocytes qui se renouvellent entièrement en trois semaines chez l'homme. C'est le mécanisme de différenciation cellulaire qui maintient l'équilibre des tissus épidermiques selon un mécanisme d'homéostasie qui est impliqué dans les modifications de la peau liées au vieillissement cutané.

Ces chercheurs ont passé en revue les facteurs cellulaires intervenant dans le maintien de cet équilibre et notamment le CD98hc, une molécule qui cible les récepteurs du vieillissement cutané et dont l'activité tend à se dérégler avec l'âge.

Les chercheurs ont pu montrer le rôle central du gène CD98hc, associé à la molécule du même nom dans ce mécanisme du renouvellement de la peau. Cette étude montre que le transporteur moléculaire CD98hc est sans doute un bon indicateur de la capacité de la peau à se régénérer.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Eurekalert

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top