RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les mathématiques pour venir à bout du virus du Nil occidental

Une équipe de l'université d'Alberta au Canada, a mis au point le premier modèle mathématique permettant d'avertir d'un risque d'épidémie du virus du Nil occidental. Cet outil pourrait même aider à empêcher une flambée épidémique sur le point de débuter..." Ce virus est endémique et nous ne pourrons jamais nous en débarrasser complètement. A moins que nous décidions de tuer tous les moustiques vivant sur la terre, ce qui est strictement impossible ", affirme Marjorie Wonham. " Le modèle mathématique que nous avons mis au point nous permettra de savoir en revanche, combien de moustiques nous devrons éliminer pour que le virus soit inopérant ".

Petit rappel sur l'histoire naturel de la fièvre du Nil occidental. Le virus est transmis à l'homme par un moustique, lui-même infecté à l'occasion d'un " repas de sang " sur un animal porteur. Généralement un oiseau. Les symptômes apparaissent de trois à quinze jours plus tard, et dans un cas sur cinq ils s'apparentent à ceux de la grippe : fièvre, maux de tête, courbatures, éruption cutanée et hypertrophie ganglionnaire traduisent l'infection. L'épisode dure 3 à 6 jours. Plus rarement - un cas sur 100 à 150 - le virus entraîne des méningites ou des encéphalites, parfois mortelles.

Rappelons que pour ce qui concerne les pays développés, cette maladie sévit particulièrement en Amérique du Nord. Au 1er octobre 2003, elle avait fait 115 morts aux Etats-Unis, 5 861 malades ayant été contaminés en 2003.

Royal Society :

http://www.royalsoc.ac.uk/news/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top