RTFlash

Maladie d'Alzheimer : vers une bithérapie plus efficace

Selon une étude réalisée par la société française Pharnext, en associant deux médicaments existants (l'Acamprosate et le Baclofène), il serait possible d'améliorer les symptômes de la maladie d'Alzheimer aussi bien chez la souris que chez l'Homme.

Cette étude visait à limiter « les effets toxiques d'un neurotransmetteur, le glutamate, produit en quantité excessive par les neurones en présence du peptide amyloïde (A-bêta), protéine pathologique liée à la maladie ». La thérapeutique avancée par l'étude de Pharnext est basée sur l'utilisation combinée de deux médicaments : l'Acamprosate et le Baclofène. L'utilisation en duo de ces médicaments aurait en effet permis une amélioration, chez la souris, des performances cognitives et « réduit la perte de ses neurones ainsi que les marqueurs de l'inflammation caractéristiques de la maladie ».

Le duo de médicaments a d'abord été testé plusieurs mois sur des souris. Après des résultats encourageants chez l'animal, une quarantaine de patients, au stade débutant de la maladie, ont reçu ce traitement pendant trois mois. En réalité, chacun d'eux a reçu le traitement pendant un mois puis un placebo pendant un mois puis à nouveau le traitement pendant un mois. « Pendant le premier mois, les patients ont récupéré de la mémoire ; lors de l'arrêt, ils rechutaient mais ne revenaient pas à l'état antérieur ; puis, quand ils recevaient à nouveau le traitement, ils s'amélioraient à nouveau », explique Daniel Cohen, fondateur de Pharnext.

Ces travaux montrent donc que cette combinaison de médicaments ne permet pas seulement de ralentir la maladie, elle provoque également une amélioration sensible des fonctions cognitives. Prochaine étape : l'extension des essais au niveau international à 200 nouveaux patients, pour une durée de six mois et avec des doses plus fortes. Par ailleurs, une troisième molécule devrait également être ajoutée afin d'envisager une plus grande efficacité de la thérapie. Les résultats des essais cliniques devraient être connus d'ici à deux ans.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Pharnext

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Le scanner du futur mis au point à Lyon

    Le scanner du futur mis au point à Lyon

    Un scanner totalement inédit et révolutionnaire a fait son apparition au sein de la plateforme d’imagerie des Hospices civils de Lyon. C’est une première mondiale et ce n’est qu’un prototype. Ce ...

  • Se mettre à bouger à n'importe quel âge augmente l'espérance de vie

    Se mettre à bouger à n'importe quel âge augmente l'espérance de vie

    Selon une vaste étude épidémiologique britannique, le fait de démarrer une activité physique régulière, y compris entre l'âge moyen et le troisième âge, permet d'augmenter sensiblement son espérance ...

  • Vers une protonthérapie plus accessible

    Vers une protonthérapie plus accessible

    A la différence de la radiothérapie conventionnelle, la protonthérapie, qui utilise des faisceaux de protons, permet de déposer une énergie plus forte dans une région plus localisée et à une ...

Recommander cet article :

back-to-top