RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

La maladie d'Alzheimer peut-elle se transmettre ?

La maladie d'Alzheimer pourrait-elle se transmettre entre humains ? Cette hypothèse n'est plus tout à fait exclue, si l'on en croit les travaux réalisés par l'University College London dans une étude publiée par Nature et les recherches effectuées par une équipe de chercheurs suisses et autrichiens, publiées dans la revue Swiss Medical Weekly.

En examinant le cerveau de 7 patients décédés de la maladie de Creutzfeldt-Jacob (MCJ), les chercheurs ont observé la présence de plaques de peptides bêta-amyloïdes, une protéine dont l'accumulation anormale dans les tissus du cerveau est un signe caractéristique de la maladie d'Alzheimer.

Or, les cerveaux autopsiés appartenaient à des personnes âgées de 28 à 63 ans, âges auxquels le développement de telles plaques est pour le moins inhabituel. Il se trouve que chez ces 7 patients décédés, la MCJ avait été déclenchée par une greffe de dure-mère, l'une des membranes - méninges - qui enveloppent le système nerveux central. Une pratique qui servait à combler la perte de cette enveloppe du cerveau et qui a été interdite en France en 1994 en raison des risques de transmission de la MCJ.

Intrigués, les chercheurs ont comparé les résultats d'autopsie de ces 7 personnes avec les observations faites sur 21 cerveaux de personnes décédées d'une MCJ dite sporadique, dont on ne connaît pas exactement l'origine. Aucun d'eux n'avait reçu de greffe. Or, chez ces derniers, aucune trace de plaques amyloïdes. Ce qui laisse penser aux chercheurs que la présence de signes caractéristiques de maladie d'Alzheimer pourrait être due à cette greffe.

Autrement dit, en plus de provoquer une MCJ, la greffe de dure-mère aurait également semé les prémissesde maladie d'Alzheimer. Et si la maladie d'Alzheimer n'avait jamais été soupçonnée chez les patients autopsiés, c'est essentiellement parce que celle-ci est d'évolution lente, au contraire de la MCJ qui, elle, peut évoluer beaucoup plus rapidement. L'hypothèse d'une transmission inter-humaine de la maladie d'Alzheimer prend donc un poids de plus en plus important, comme le relève l'auteur de l'étude publiée en septembre 2015, le Professeur John Collinge.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

SMW

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top