RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Maladie d'Alzheimer : les 3 ApoE modulent différemment le métabolisme cérébral du glucose

Une étude américaine dirigée par le Docteur Liqin Zhao, de l'Université du Kansas, a montré que les 3 allèles de l'apolipoprotéine E, modifiant le risque de la maladie d’Alzheimer, modulent différemment le métabolisme énergétique du cerveau.

"Notre étude prouve clairement que les trois isoprotéines ApoE humaines ont une influence distincte sur le métabolisme cérébral du glucose, le principal combustible énergétique du cerveau. Plus précisément, nous avons découvert que le métabolisme glycolytique du glucose est considérablement compromis dans les cerveaux exprimant l’ApoE4, ce qui pourrait être dû, en partie, à une baisse de l'expression et de l'activité de l'hexokinase, l'enzyme responsable de l'étape initiale de la glycolyse" précise le Docteur Liqin Zhao.

Cette influence différente sur la fonction glycolytique du cerveau pourrait expliquer l’impact différent des génotypes ApoE sur le développement de la maladie d’Alzheimer (MA), l’ApoE4 (20 % de la population) étant le facteur de risque génétique le plus fort, l’ApoE2 (5 % de la population) étant le génotype neuroprotecteur, et l’ApoE3 (75 %) le génotype neutre.

Les chercheurs espèrent que ces observations ouvrent la voie à de nouvelles stratégies pour aider à prévenir ou traiter la maladie. Parmi ces stratégies, la supplémentation en pyruvate qui vise à restaurer le déficit en énergie chez les patients porteurs de l’ApoE4 au stade précoce de la maladie d’Alzheimer.

Autre piste, également explorée par ces chercheurs : développer des peptides modulateurs de la barrière hémato-encéphalique qui facilitent l'entrée de grosses molécules dans le cerveau, capables de délivrer la protéine ApoE2, afin d’atténuer certains des effets négatifs de l'ApoE4 et majorer la résistance du cerveau contre la maladie d'Alzheimer.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

The Journal of Neuroscience

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top