RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les maîtres contestés du cyberespace

Technology Review

http://www.techreview.com/currnt.htm

275 organisations sont membres du W3C : entreprises, sociétés à but non lucratif, groupes industriels et organismes publics du monde entier. Davantage que l'Etat fédéral américain, dont les fonds ont permis la création d'Internet, et que les compagnies de téléphone, dont les câbles et les fibres optiques transportent les données numériques du Net, c'est surtout le W3C qui déterminera la structure du web au XXIe siècle. Bien qu'extrêmement influent, le W3C n'est pas très connu et ne souhaite pas le devenir. . Certains affirment que le W3C est devenu une instance politique à part entière et devrait donc commencer à agir en tant que tel. Ils estiment que le W3C devrait privilégier l'ouverture et le jeu démocratique en élargissant l'éventail de ses membres et des participants à ses réunions. En outre, assurent-ils, les décisions et la structure de l'organisation reposent essentiellement sur un seul homme: Tim Berners-Lee, qui a inventé le World Wide Web au début des années 90, alors qu'il travaillait au CERN, le laboratoire européen pour la physique des particules. La plupart des gens qui travaillent sur le web ont un immense respect pour M. Berners-Lee, qui exerce aujourd'hui au LCS, le laboratoire d'informatique du MIT. Mais, selon les détracteurs du consortium, une organisation dotée d'un tel pouvoir sur une technologie qui nous concerne tous ne peut être dominée par un seul homme aussi brillant soit-il.

brève @RT Flash

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top