RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Lithium : un nouvel espoir pour remyéliniser les nerfs lésés

Des chercheurs français et allemands viennent de montrer, chez la souris, que le chlorure de lithium (un sel utilisé comme régulateur de l'humeur chez les patients atteints d’un trouble bipolaire) pourrait favoriser la remyélinisation des nerfs périphériques. Après avoir provoqué, chez des souris, des lésions au niveau des nerfs périphériques, en endommageant la gaine de myéline qui les protège, et en recréant ainsi les symptômes de maladies telles que le diabète ou la sclérose en plaques, Charbel Massaad de l'université Paris-Descartes (CNRS, Inserm) et ses collègues du Max Planck Institut (Allemagne) ont tenté d'évaluer l’impact que pouvait avoir le chlorure de lithium sur les rongeurs. Des études précédentes avaient montré que ce dernier avait, dans certaines conditions, un rôle neuroprotecteur. Après une huitaine de jours, les chercheurs ont constaté que les souris qui avaient reçu des injections de lithium retrouvaient l’usage de leurs moustaches et pouvaient de nouveau les mouvoir à leur guise.

A contrario, celles qui avaient pris un placebo n’avaient retrouvé qu’une faible capacité de mouvement, même après une vingtaine de jours. Après avoir observé les neurones des deux groupes de souris, les chercheurs ont constaté que celles sous lithium avaient une gaine de myéline renforcée par rapport à celle des autres. Ainsi, le chlorure de lithium stimulerait la remyélinisation des neurones et permettrait ainsi de rétablir un influx nerveux quasiment normal.

Forts de ces résultats encourageants, les chercheurs espèrent mettre en place un essai clinique chez l’homme afin de vérifier si les bienfaits du lithium sont comparables. Si c’est le cas, ce traitement pourrait permettre à terme d’améliorer la qualité de vie de patients atteints de maladies neurodégénératives du système nerveux périphérique. En parallèle à ces travaux, des scientifiques du Department of Veterans Affairs américain sont sur le point de démarrer un essai clinique afin d’étudier les effets du carbonate de lithium sur la sclérose en plaques…

Information Hospitalière

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Vers la vaccination des insectes ?

    Vers la vaccination des insectes ?

    Des chercheurs de l'Université d' Helsinki, en Finlande, ont réussi à concevoir le premier candidat-vaccin spécifiquement développé pour des insectes. Nommé PrimeBEE, le traitement pourrait venir en ...

  • Nos neurones ont besoin d’œstrogène pour former les souvenirs

    Nos neurones ont besoin d’œstrogène pour former les souvenirs

    Des chercheurs de l’Université d’Augusta (Géorgie) ont montré comment, grâce à l’œstrogène, les neurones restent en communication dans le cerveau et en particulier dans les zones vouées à la mémoire....

  • Apprivoiser les séquences mobiles du génome

    Apprivoiser les séquences mobiles du génome

    Le génome humain n'a pas fini de nous surprendre. Bien que notre génome soit constitué d’environ trois milliards d’unités (les paires de base), nombre d’entre elles ne semblent pas appartenir à des ...

Recommander cet article :

back-to-top